05252017Headline:

FPI : Affi est définitivement “exclu” du parti par ses frondeurs

affi simone

Retranché à Mama, village natal de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, dans le département Gagnoa (Centre-ouest), les frondeurs du Front populaire ivoirien (FPI) dirigé par le camp Sangaré Abou Drahamane, ont déclaré jeudi l’exclusion du président légal du parti, Pascal Affi N’Guessan.

Cette décision a été prononcée au cours d’une rencontre considérée comme “le 3ème congrès extraordinaire” du parti tenue à la résidence privée de M. Gbagbo dans son village, alors que M. Affi N’Guessan et ses partisans sont en pleine tournée dans diverses contrées du pays.

Dans une “motion d’exclusion” lue par un congressiste, le FPI pro-Sangaré reproche au président statutaire de la formation son “opposition à toutes les décisions prises par les instances du parti, la levée unilatérale du mot d’ordre de boycott du recensement général de la population et de l’habitat, la désignation unilatérale, au nom du FPI, d’un représentant à la Commission électorale indépendante (CEI), le choix de saisir la justice de façon intempestive, alors que les textes fondamentaux du parti permettent de régler les contradictions à l’intérieur du parti”.

La motion justifie ce dernier grief par “la saisie de la justice (par Affi) pour reporter par ordonnance de référé le 3ème congrès ordinaire dont la tenue a été décidée par le comité central, l’assignation du comité de contrôle en justice pour invalider la candidature de Laurent Gbagbo” à la tête du parti.

Le camp Sangaré estime que ces faits politiques commis par le ” camarade Affi N’Guessan”, sont des ‘’dérives inacceptables’’ qui fondent son exclusion du parti, le faisant, en s’appuyant sur certains articles des statuts et du règlement intérieur du FPI. Il s’agit notamment, concernant les statuts, des articles 77 et 80, et pour le règlement intérieur du parti, des articles 61, 62 et 63.

Depuis plusieurs mois une division interne est née au FPI, scindant ce parti d’opposition en deux camps qui s’affrontent en permanence chacun selon ses arguments propres, le camp Affi N’Guessan et le camp Sangaré Abou Drahamane, qui a tenu un congrès extraordinaire loin du siège du parti à Abidjan.

Armand Tanoh

ladiplomatique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment