11182018Headline:

FPI: Ce n’est pas pour rien qu’on ne le voit ni ne l’entend depuis quelques semaines dans le débat politique ivoirien, tout sur la mort de Sangaré.

Ce n’est pas pour rien qu’on ne le voit ni ne l’entend depuis quelques semaines dans le débat politique ivoirien. Abou Drahamane Sangaré n’était pas bien. Le fidèle compagnon de Laurent Gbagbo était malade. Pendant des semaines, il est resté alité.

Le professeur Sangaré, selon des sources, avait été admis à la polyclinique Hôtel Dieu d’Abidjan d’Abidjan Treichville. C’est dans cette officine qu’il a entamé ses premiers soins avant d’être évacué par la suite à la Polyclinique Farah à Marcory résidentiel où il a rendu l’âme.

Selon des indiscrétions, le Professeur Sangaré, 72 ans, souffrirait d’un cancer de la prostate, qui l’a emporté.

Aussitôt informée, l’ex-Première dame, Simone Gbagbo, a accrouru sur les lieux du décès de son compagnon de lutte pour le constater de visu. L’épouse de Laurent Gbagbo était à la polyclinique Farah pour pleurer l’ami et le frère de l’ex-président ivoirien.

F.D.BONY

 

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment