10262020Headline:

FPI: Et si on disait la vérité aux militants! Affi Est-il corrompu par Ouattara pour faire sombrer le Fpi ?

katina affi

Depuis plusieurs mois, le Fpi vit une crise interne sans précédent où, en apparence, le dauphin tenterait de croiser le fer avec le fondateur. La réalité est pourtant toute autre. Elle est très loin d’un prétendu parricide. Du «fils» qui voudrait affronter le «père». Et si enfin, Notre Voie donnait aux militants Fpi et aux Ivoiriens, les raisons de cette crise qui date, en vérité, de 2011 ?

Affi N’Guessan veut-il tourner la page Gbagbo ? Est-il corrompu par Alassane Ouattara pour faire sombrer le Fpi ? A-t-il rencontré Ouattara depuis sa sortie de prison ? Gbagbo est-il candidat à la présidence du Fpi ? Pourquoi Affi a-t-il pris la décision de réaménagement du secrétariat général du Fpi datée du 4 juillet 2014 ? Pourquoi cette décision s’est-elle avérée impopulaire au sein des «barons» du parti ? Quels sont les protagonistes de la crise interne au Fpi ? Que s’est-il passé en 2011 ?… Autant de questions qu’on pourrait se poser si l’on veut comprendre la genèse, les tenants et les aboutissants de la crise qui déchire le Front populaire ivoirien (Fpi), l’une des grandes formations politiques de la Côte d’Ivoire. Parti politique créé par un tout aussi grand leader de la vie politique ivoirienne, Laurent Gbagbo. Leader incontournable pour la réconciliation et la marche de la Côte d’Ivoire. Un diplomate occidental en poste à Abidjan, nous avouait récemment, à ce propos : «Nous savons tous que Gbagbo est incontournable en Côte d’Ivoire et que sa libération est nécessaire pour la réconciliation dans votre pays». Avant d’ajouter : «Mais il appartient à une génération de leaders africains qui quittent progressivement la scène politique sur le continent. Notre préoccupation, c’est l’héritage politique que ces leaders laissent. Il faut le moderniser et les successeurs ont cette lourde responsabilité. Avec la crise au Fpi et même au Pdci, on constate qu’il y a du chemin à faire». Ce diplomate a-t-il raison ? S’agit-il, pour le Fpi, d’une crise de modernisation ? Notre Voie, journal fondé par Laurent Gbagbo qui, en visionnaire avéré, avait très tôt compris que la communication constitue un adjuvant nécessaire à la politique, ne saurait être un instrument contre Gbagbo.
Cette vision politique de Gbagbo s’abreuve à la source de plusieurs réalités : la vérité, la transparence, le dialogue, la démocratie et la liberté. Notre Voie, parce qu’il se considère comme la «bible» des Ivoiriens, s’est toujours efforcé de livrer les informations vraies aux Ivoiriens. Pas de rumeurs, ni de propagande. Notre Voie sait que Gbagbo n’a pas d’adversaires politiques au sein du Fpi. Tous les cadres de son parti sont ses «héritiers» et les «disciples de son action politique». C’est d’ailleurs à l’un de ses «héritiers» que Gbagbo a confié son parti depuis 2001 : Pascal Affi N’Guessan. Bataille des «héritiers» ? Le Pdci a connu la sienne. Le Fpi vit son ère. Notre Voie, sans ostracisme, sans parti pris, au nom de la vérité et du rassemblement, se propose à partir de la semaine prochaine d’exposer les faits dans leur nudité. Parce que les militants, les observateurs et les Ivoiriens méritent la vérité ; parce que Gbagbo a toujours enseigné la vérité ; et que le Fpi et Notre Voie sont les fruits de cette vérité.
Didier Depry didierdepri@yahoo.fr

Notre Voie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles