12052022Headline:

France: Jordan Bardella succède à Marine Le Pen à la tête du Rassemblement national

Jordan Bardella élu président du Rassemblement national - Imaz Press RéunionL’eurodéputé l’emporte face à Louis Aliot et succède à Marine Le Pen à la tête du Rassemblement national.

La nouvelle n’a rien d’une surprise. Le député européen Jordan Bardella, déjà nommé président par intérim du parti en septembre 2021, était le grand favori de cette élection. Il prend officiellement la succession de Marine Le Pen à la tête du Rassemblement national, ce samedi, avec 85% des voix. Il faisait face au frontiste historique et maire de Perpignan, Louis Aliot.

Un score supérieur à celui réalisé en 2011 par Marine Le Pen, qui avait remporté la présidence au Congrès de Tour avec 67,65% des voix. «Je ne quitte pas la présidence du mouvement pour partir en vacances, a toutefois tenu à préciser la présidente sortante du Rassemblement national. Je reste pleinement mobilisée.»

La campagne interne durait depuis le 9 septembre, date limite de dépôt des candidatures. Au RN, les cadres se réjouissaient, face à la presse, d’avoir le choix entre deux candidats. Un «signe de vitalité et de démocratie interne» assuraient-ils. Si Marine Le Pen n’a jamais pris position en faveur de l’un ou l’autre, Jordan Bardella a particulièrement joué la carte de la filiation avec l’ancienne patronne du parti, assurant que sa présidence se déroulerait dans «la continuité» de sa prédécesseure. Louis Aliot, aussi, se revendiquait de la ligne «marinisme», et la concurrence entre les deux hommes a donné lieu à quelques échanges de tirs en interne, les supporters de Louis Aliot dénonçant, notamment, un match joué d’avance.

Rien en commun, cependant, avec le congrès de 2011, qui opposait Bruno Gollnisch à Marine Le Pen, et proposait réellement deux visions et deux lignes distinctes pour le parti à la flamme. Jordan Bardella, quant à lui, a d’ores et déjà annoncé qu’il adopterait la posture de conciliation, en proposant de nommer son rival vice-président du parti.

Comments

comments

What Next?

Related Articles