12112017Headline:

France :Ouattara-Sarkozy, une solide amitié pour un retour assuré ?le Président ivoirien doit une fière chandelle à son ami/ce qui se passe..

sarkozy ouattara

Mai 2012: Nicolas Sarkozy est au fond du gouffre. Au lendemain de la victoire de François Hollande, le Président vaincu est un homme seul et meurtri. Or, qui vient le voir dès 9 heures du matin à l’Élysée? Alassane Ouattara, cet ami de longue date, qui avait déjà fait l’honneur en son temps à son ami Nicolas de se marier à la mairie de Neuilly. Celui-ci le console en lui disant que ce n’est pas fini. Comme ses homologues gabonais et sénégalais, le Président ivoirien sait qu’il ne faut pas insulter l’avenir. Les faits vont lui donner raison. Aujourd’hui, il confie: «Je suis bluffé par la détermination de Nicolas.» Officiellement, la Françafrique est morte, mais le candidat à la primaire de la Droite garde de solides amitiés dans le club des chefs d’État africains. Logiquement, c’est en Côte d’Ivoire, chez Alassane Ouattara – son ami de 25 ans – que Nicolas Sarkozy a fait son unique déplacement africain de l’année. En mars dernier, il a été reçu à Abidjan avec tous les honneurs, a qualifié son hôte de «grand homme d’État» et en a profité pour rencontrer quelque deux mille expatriés susceptibles de voter à la primaire de Novembre. N’oublions pas cependant que Sarkozy et son épouse Carla ont passé le réveillon de Nouvel An 2015 à Assinie, où ce cher Alassane a son domaine, et qu’en retour le Président Ouattara et son épouse française Dominique Nouvian ont réveillonné à Mougins (06), puis qu’au mois d’Août le couple Sarkozy-Bruni a invité Ouattara et son épouse, au Cap-Nègre, dans le domaine de Carla. On peut se poser la question du but de ces rencontres, si l’on sait qu’en politique les intérêts priment sur les amitiés. Côté Sarkozy, Alain Joyandet, l’ancien Secrétaire d’État à la Coopération et à la Francophonie, élabore un projet Afrique en compagnie de la Franco-Sénégalaise CoumbaDioukhané, qui vient d’être nommée Secrétaire nationale à la Coopération et au Développement au parti Les Républicains (LR). Elle est réputée proche d’Alassane Ouattara. Pierre Régent, le jeune conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, est aussi une tête pensante. Autres conseillers très écoutés, Jean-Marc Simon, ex-Ambassadeur à Bangui, Libreville et Abidjan, et Bruno Joubert, l’ancien «Monsieur Afrique» de l’Élysée, aujourd’hui à la Cour des comptes. Officiellement, Robert Bourgi n’est plus dans le circuit, mais l’avocat franco-libanais continue d’organiser les audiences de Sarkozy avec des personnalités africaines. Après un financement de campagne par le libyen Kadhafi en 2007, s’acheminerait-on vers un financement ivoirien en 2017, surtout si l’on sait que le Président de la Côte d’Ivoire doit une fière chandelle à un certain Nicolas Sarkozy qui, en 2011, a fait intervenir la force Licorne pour chasser un certain Laurent Gbagbo, apparu comme membre de l’International Socialiste. Et le Sarkoton s’était déjà bien développé du côté d’Abidjan à l’époque de l’invalidation des comptes de campagne de Sarkozy avec un passage en Côte d’Ivoire d’un grand nombre de personnalités UMP (Copé, Rachida Dati, etc…). La collecte ne semble pas s’être limitée aux adhérents expatriés du parti.

Une correspondance particulière de B.L., in L’Eléphant déchainé

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment