09182020Headline:

Fraude au concours de l’ENA: les précisions de Mme Yapo Evelyne (DG)

Fraude-au-concours-de-l-ENA-les-precisions-de-Mme-Yapo-Evelyne-DG

La Directrice Générale de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) était face à la presse ce vendredi 26 décembre 2014 pour éclairer l’opinion sur ce qu’on pourrait appeler tentative de fraude au concours d’entrée à l’ENA.

Nous vous l’apprenions il y a quelques jours, des irrégularités ont été constatées dans la liste des candidats admissibles au concours professionnel d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) cycle moyen supérieur. Ce sont au total 23 personnes qui n’ont pas pris part aux compositions, et dont les noms se sont retrouvées sur la liste des admissibles. Le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, dans un souci de clarté a suspendu les délibérations et ordonné une enquête dont les conclusions seront connues dans les jours à venir.

Comment cela a pu être possible ? C’est l’explication qu’a donné Mme Evelyne Yapo, Directrice Générale de l’ENA, à la presse. Selon elle, les 23 personnes se sont retrouvées sur la liste des admissibles par une malencontreuse erreur de programmation informatique. Tout est parti du non scannage des copies de tous les absents. Le principe étant que le jury, composé de personnalités du monde universitaire, de la chambre de commerce, du barreau, de la chambre des notaires, etc. scanne toutes les copies, même celles des absents et s’assure de la conformité des notes à l’écran et sur papier. Ensuite, poursuit madame la Directrice, la machine calcule les moyennes en prenant en compte la note d’aptitude professionnelle qui elle, est saisie en fin de processus. Enfin, en un clic le jury lève l’anonymat et arrête la liste des admissibles avant de proclamer les résultats.

Après vérification, a noté la Directrice Générale, l’on s’est rendu compte que les copies de tous les absents aux compositions n’ont pas été scannées. De ce fait le programme n’a retenu, pour ces derniers, que la note d’aptitude professionnelle.

Mme Yapo a tenu à préciser que le Ministère qui n’exerce qu’un rôle de supervision dans l’organisation de ces concours, n’est nullement représenté dans le jury de délibération. Avant de présenter ses excuses à la Nation.
Il faut noter que Mme la Directrice Générale était assistée, à cette conférence, des premiers responsables de l’opérateur informatique qui gère tout le processus de ce conours.

Ministères

Comments

comments

What Next?

Recent Articles