01232017Headline:

Gaoussou Touré: Voici comment “les gnambros vont disparaitre…progressivement”

Gnambros

Aussi embarrassante qu’elle soit, la présence des gnmbros sur les voies de circulations et les gares routières de Côte d’Ivoire ne se règle pas avec un coup de baton magique.

Le ministre des transports, invité du press-club de l’Union nationale des journalistes (UNJCI) ce jeudi, a assuré que face à un phénomène aussi ancré que ces jeunes qui rançonnent les transporteurs au chargement des véhicules, la solution envisagée par le gouvernement ne prescrit pas le bras de fer.
« Nous allons mettre de l’ordre, mais nous ne sommes pas prêts à déloger les gnambros par la force. Une reforme ne réalise pas du jour au lendemain», a prévenu Gaoussou Touré qui souligne que la réalité du terrain beaucoup plus délicate que ce que des observateurs croient.

La principale inquiétude réside dans le fait qu’il faut « trouver un point de chute pour ces jeunes qui occupent les gares ». Sur ce point, un programme de formation a été initié. Il prend en compte, dans sa phase initiale, 500 jeunes qui recevront chacun un taxi pour méner de façon professionnelle l’activité de transport.

Selon le ministre, les mesures envisagées par le gouvernement porte ses fruits « progressivement » à travers deux décrets récemment pris en conseil des ministres. Le premier porte sur les conditions de création d’une gare routière car les points de chargement informels abusivement appelés gares sont le terreau qui favorisent le racket des chauffeurs.

Le second concerne la définition et les conditions d’accès au métier de transporteur de sorte à en extirper des magnats qui se prévalent du titre de « syndicalistes » alors qu’ils ne possèdent aucun engin de transport.

Gaoussou Touré qui dit avoir profondément inspecté le milieu des transports a rappelé que la modernisation des systèmes de transports demeure la clé de la mission que lui a assignée le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.  Mission traduite par une réforem dont il a présenté le bilan face aux journalistes et présence des responsables des structures sous sa tutelle.
Célestin KOUADIO

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment