05262022Headline:

Gazprom cesse de livrer son gaz à la Pologne et à la Bulgarie

Varsovie ne veut pas payer sa facture de gaz en roubles, la Russie ferme donc le robinet à la Pologne. Gazprom met sa menace à exécution et cesse les livraisons. Jusqu’à la moitié des importations de gaz en Pologne provenait de Russie. Pas de quoi inquiéter toutefois les autorités polonaises.

À peine l’arrêt des livraisons confirmé, la ministre de l’Environnement polonais Anna Moskwa l’assure : la Pologne est « prête pour une coupure complète » des importations de gaz russe.

D’après la ministre, les réservoirs de gaz sont remplis à 76% et le pays n’a pas encore besoin de puiser dans ses réserves.

Les foyers polonais ne craignent donc pas d’avoir froid dans les semaines à venir. À plus long terme, la Pologne s’apprête à diversifier ses importations de gaz. Le gazoduc Baltic Pipe reliant la Norvège à la Pologne sera inauguré à l’automne.

Guerre en Ukraine

Varsovie peut également compter sur des livraisons de gaz liquides des États-Unis, par voie maritime. Sans oublier la possibilité de racheter du gaz russe à d’autres pays européens, l’Allemagne en tête.

Ces certitudes expliquent pourquoi la Pologne fait pression sur l’UE pour imposer un embargo total sur les hydrocarbures russes. Outre le gaz, Varsovie a déjà renoncé au charbon et annonce vouloir en finir avec le pétrole russe d’ici à la fin de l’année.

La Bulgarie annonce aussi l’arrêt des livraisons de Gazprom

Le groupe bulgare Bulgargaz a, lui aussi, été informé ce mardi par le géant gazier russe Gazprom de l’arrêt de ses livraisons de gaz à compter de mercredi matin, a déclaré mardi le ministère de l’Énergie à Sofia, qui a précisé avoir pris des mesures pour s’assurer d’un approvisionnement suffisant. Aucune restriction sur la consommation de gaz n’est nécessaire pour le moment, a fait savoir le ministère, alors que Gazprom fournit 90% des besoins de la Bulgarie en gaz.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles