04192021Headline:

Génocide wê : qui dit vrai ?

A la barre, le chef  rebelle   Ouedraogo Rémi dit Amade Ouremi, a révélé, jeudi  les noms de ses mandataires concernant les massacres de Duekoue commis en 2011. Des noms au nombre desquels figure celui du chef de l’État, Alassane Ouattara, qui aurait, selon le prévenu, donné l’ordre. ”C’est Alassane Ouattara qui avait donné l’ordre” a martelé le chef de guerre dont il travaillait sous les instructions.

Le dimanche 05 Mai 2019, lors d’un meeting dans la région de Tiassalé, la Ministre Anne Ouloto affirmait ceci : “Il n’y a jamais eu de Génocide Wè en Cote d’Ivoire sinon, je ne serai pas en vie aujourd’hui. Arrêtez donc d’utiliser le peuple Wê comme fond de commerce car le peuple Wê est un peuple digne…”

La grosse surprise est que Ouedraogo Rémi dit Amade Ouremi, chef  rebelle confirme un massacre sans précédent dans cette ville de la Côte d’Ivoire. “J’ai vu des vieillards, des femmes et des enfants tués en masse à DUEKOUÉ, j’ai eu moi-même peur car, je n’avais jamais vu ça. Il y’a eu des centaines de personnes tuées, brûlées et enterrées dans des trous …”
Questions : qui dit vrai?

Notons que le Côte d’Ivoire a connu une ascension de son économie depuis l’accession du président Alassane Ouattara au pouvoir depuis 2011.

L’ex homme fort du Mont Peko est poursuivi pour vingt chefs d’accusations: crimes contre civils, crimes de guerre, génocide, assassinats, meurtres, viols, attentat, complot contre l’autorité de l’état, pillages, participation à des mouvements insurrectionnels, tribalisme, xénophobie, vols en réunion, troublés à l’ordre public… commis durant la crise post-électorale, confirment plusieurs sources locales


Le procès se poursuit ce jeudi 25 mars 2021 au Tribunal d’Abidjan .

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles