06222018Headline:

Gestion du pouvoir d’Etat : Mamadou Koulibaly cogne le régime Ouattara

Mamadou Koulibaly, fondateur du parti Liberté et démocratie pour la République (Lider), n’y est pas allé du dos de la cuillère pour critiquer certains flopes observés dans la gestion du président Ouattara. Ce régime pour lui est ‘’Kleptocratique’’.

L’homme est connu pour ses sorties fracassantes sur certains ‘’dérapages’’ de la présidence Ouattara. Jeudi, 31 mai 2018, lors de son traditionnel message hebdomadaire, l’ex-président de l’Assemblée nationale a encore dénoncé le silence du régime actuel face à des actes pourtant répréhensibles de certains cadres du pouvoir.

À titre d’exemple, l’ex-député de Koumassi pointe du doigt le scandale des véhicules frauduleusement dédouanés. « Regardez l’histoire des véhicules mal dédouanés en Côte d’Ivoire, le premier par lequel le scandale est arrivé, c’est le ministre de la Justice de la justice de Alassane Ouattara », a-t-il indexé. Il a ajouté que le président Ouattara ne s’étonne pas qu’un ministre dont il connaît le salaire, qui de surcroît était un fonctionnaire et non un industriel (…) s’offre un véhicule de ce type. « Et le président ne trouve pas curieux que son ministre puisse faire ça et de surcroît avec tout l’argent qu’il a, il refuse de dédouaner et il nous provoque ce scandale. Kleptocratie » a-t-il indiqué.

Au-delà de cela, poursuit le Pr Mamadou Koulibaly, en zone urbaines comme rurale, les populations sont abusivement spoliées de leur terre. « Regardez ce qui se passe dans l’accaparement des terrains des gens. En zone rurale, on s’accapare des terres, en zone urbaine, on dégage, on déguerpit les plus modestes d’entre nous, pour dit-on revendre le terrain à des gens plus fortuné d’accord, mais il faut de la méthode », a-t-il critiqué.

L’ex-président du parlement ivoirien s’est également insurgé du manque de panneau de chantier sur le site du petit palais pourtant en rénovation au frais du contribuable ivoirien. Alors que soutient-il, la réglementation fait obligation à l’Etat de Côte d’Ivoire, chaque fois sur un chantier, où l’argent public est utilisé, d’afficher, qui est le maître d’œuvre, qui est le maître d’ouvrage, le comment est financé le chantier, la durée d’exécution… « Rien de tout cela dans le petit palais ».
« Ce n’est pas normal que l’argent public soit dépensé de cette façon et qu’il n’y est aucun panneau pour informer les contribuables sur l’argent qui est utilisé pour ces chantiers », s’est-il offusqué. Et d’ajouter: « Alors on vole les terrains, on vole dans le cacao, on vole dans les surfacturations d’université, dans l’argent des déchets toxique, mais avec tout cet argent, ils ne sont pas foutus de payer les droits de douane qui faut pour l’Etat de Côte d’Ivoire ».

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment