11162018Headline:

Grâce collective pour 4200 prisonniers: Les détenus militaires devront encore attendre en prison ?

Le président de la République, Alassane Ouattara, a accordé ce mercredi 26 septembre 2018 la liberté à 4200 détenus.

Moins de deux mois après l’ordonnance d’amnistie signée et qui a conduit à la libération d’au moins 800 prisonniers issus de la crise postélectorale, le chef de l’Etat ivoirien vient de faire parler son cœur encore une fois. Au cours du conseil des ministre, tenu ce mercredi, Alassane Ouattara a décidé de gracier quelque 4200 détenus sur un effectif général d’environ 19 000 prisonniers sur le territoire national. Mais attention.

Cette grâce collective ne concerne pas les prisonniers militaires mais des détenus ayant commis des délits mineurs. C’est ce qu’a laissé entendre le ministre de la communication et des médias, Sidi Tiémoko Touré, par ailleurs porte-parole du gouvernement.

Cette ”mesure de clémence de l’Etat de Côte d’Ivoire à l’endroit de certaines personnes pour des délits mineurs” vise à donner, selon le ministre Sidi Touré, un ”signal dans le sens de la réconciliation”. Sauf qu’elle ne prend pas en compte les détenus militaires.

David YALA

secrom

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment