11162018Headline:

Grand-Bassam: Après les élections municipales du 13 octobre dernier, le DC de Philippe Ezaley, Adama Kamagaté aurait été arrêté à la Maca ?

Adama Kamagaté, le directeur de campagne de Georges Philippe Ezaley, passera sa première nuit en prison. Le militant PDCI arrêté le 29 octobre 2018 et en interrogatoire depuis lors a été transféré à la Maca ce soir, selon une information de Soir Info.

Georges Philippe Ezaley est le candidat malheureux aux élections municipales du 13 octobre dernier à Grand-Bassam. Le maire sortant et ses proches, au rang desquels Adama Kamagaté, réclament une victoire qui leur aurait été volée au profit de leur principal adversaire, M. Jean Louis Moulot.

M. Adama Kamagaté aurait été arrêté à son domicile devant ses enfants il y a deux jours. Ses proches ne connaissent pour l’heure pas le chef d’accusation qui justifie son incarcération à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. Mais selon notre source, le procureur de la République Adou Richard devrait donner plus d’information sur l’arrestation de ce militant du PDCI RDA, ancien allié du RHDP.

Des militants du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire évoquent des pressions exercées sur M. Georges Philippe Ezaley et son directeur de campagne Adama Kamagaté pour rejoindre le Rhdp. C’est leur refus qui justifierait les tracasseries dont ils font l’objet des autorités judiciaires de Côte d’Ivoire.

Comme relayé par le confrère, Sa Majesté Désiré Tanoé, roi des N’Zima avait confié à propos de la candidature PDCI de Georges Philippe Ezaley : « C’est Ezaley lui-même qui s’est mis la corde au cou. Il lui suffisait de dire OK, j’accepte d’être tête de liste RHDP, nous serions en train de parler de l’Abissa en ce moment. En politique, quand on pose un acte, il faut l’assumer. La politique est un jeu comme le football. Avant de poser un acte, il faut réfléchir par trois fois.»

Ce propos corrobore les accusations de pression sur le camp Ezaley lors de ces élections municipales pour lesquels ils contestent toujours la victoire de Jean Louis Moulot.

Il faut noter que depuis la fin des élections, des manifestations sont organisées à Grand-Bassam pour reclamer la victoire de l’ancien maire M. Georges Philippe Ezaley. Le maire sortant a lui-même déjà répondu à une convocation de la police qui lui aurait demandé de faire cesser les manifestations de contestation de sa ville.

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment