01192019Headline:

Grand Bassam: Philippe Ezaley et Jean-Louis Moulot Perturbent la quiétude de la population.

Les partisans d’Ezaley et Moulot sont sur le pied de guerre.

Selon les informations que nous avons reçues des sources sur place, la tension serait montée d’un cran en ce début de matin du vendredi 21 décembre 2018, au quartier France de la cité balnéaire. Les électeurs dits exclus du vote composés des partisans du maire sortant Philippe Ezaley et du maire déclaré élu par la Commission électorale indépendante (Cei), Jean-Louis Moulot sont sur le pied de guerre.

À en croire une source proche du camp de Moulot, ils ont décidé de faire entendre également leur voix auprès des autorités préfectorales afin d’indiquer leur « agacement face aux manœuvres de Georges Ezaley de faire reprendre une fois de plus les élections à Grand-Bassam ». En effet, à suivre notre interlocuteur, cette contre marche est une réponse à l’appel du camp Ezaley qui souhaite la prise en compte des 6000 personnes exclues des décomptes des résultats proclamés par le Cei.

« Nous ne sommes pas tous N’zima pourtant nous votons dans les zones annulées. Nos votes ont aussi été annulés. Nous ne voulons plus la reprise des votes mais la paix à Grand Bassam. Tournons la page des élections. Il y a des jeunes que notre adversaire politique a fait venir d’Abidjan afin de donner l’impression que ce sont les populations de Grand-Bassam qui sont contre les résultats proclamés. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici au centre culturel Mockey pour contrer ces personnes étrangères qui viendront se mélanger dans la marche », a été on ne plus catégorique cet inconditionnel de Moulot.

Un des membres du service de communication du maire Georges Ezaley que Linfodrome a pu joindre a donné sa version des faits. Selon lui, ce sont les partisans de Moulot qui serait à la base de cette montée de la tension au quartier France. « Nous avons voulu exprimer notre mécontentement par rapport à la non prise en compte des votes de nos partisans, et les militants du Rhdp sont venus nous empêcher de faire notre marche. Ceux qu’ils disent qu’ils ont bloqué à l’entrée du quartier sont plutôt les soutiens du maire Ezaley qui sont des villages environnants », a soutenu Israel, membre du service de communication du candidat du Pdci.

Olivier YEO

LINFODROME

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment