11182018Headline:

Grand-Bassam: Plusieurs associations et ONG ont pris d’assaut le domicile de Jean Louis Moulot.

Plusieurs dizaines de représentants d’association et d’Ong de Grand Bassam ont pris d’assaut la résidence du maire élu, Jean-Louis Moulot, le jeudi 1er novembre 2018 pour crier leur ras-le-bol face à l’attitude du maire sortant, Georges Philippe Ezaley, déclaré perdant par la Commission électorale indépendante (CEI).

Ces responsables d’association dénonçaient une prise en otage des activités économiques du quartier France, considéré comme le fief de la contestation à Grand Bassam. « M le maire, nous sommes fatigués. Si le gouvernement ne peut pas résoudre le problème, nous irons vous installer de force à la mairie de Grand Bassam. Nous avons démontré à Bassam que nous sommes hospitaliers. Nous avons bien géré la crise post-électorale et les communes d’Abidjan nous enviaient. Aujourd’hui, nous sommes incapables de régler une petite crise créée par un mauvais perdant. Nous sommes prêts », a soutenu une responsable d’association. Quand une autre renchérit : « Trop c’est trop. M le maire, laissez-nous aller revendiquer notre victoire. Comme nous ne parlons pas, les partisans du maire sortant pensent que nous sommes faibles. Nous sommes majoritaires et nous voulons le prouver ».

Des responsables d’Ong ont souhaité la création d’emplois et des fonds d’appui aux femmes pour des activités génératrices de revenus. Des étudiantes ont sollicité des stages. Sur place, le maire a donné des instructions pour qu’elles soient recommandées à des structures.

Répondant aux récriminations des responsables d’association, Jean-Louis Moulot a recommandé la patience et le pardon. « Mon grand frère a déposé un recours devant la Chambre administrative de la Cour suprême. Nous respectons les institutions de la République et nous devons attendre la décision avant toute action. Le plus important, c’est Grand Bassam. Nous devons cultiver la paix parce qu’au-delà des élections, nous demeurons des frères », a rassuré le maire de Grand Bassam.

Adolphe Angoua

Infos : M. D.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment