11172017Headline:

Grève/Des Douaniers gazés- La police et la gendarmerie encerclent des grévistes à l’école des douanes

La grève du Renouveau syndical des douanes en Côte d’Ivoire se poursuit avec une charge continue des services de sécurité.

« Ce matin, nous sommes gazés par la gendarmerie au niveau du port. Je suis venu au service mais il n’y a rien. Tout est à l’arrêt » témoigne un agent joint par PoleAfrique.info.

Le Sergent-chef Lamine Coulibaly, en service à la brigade mobile à korhogo contacté par la rédaction se veut plus explicite. « Nos camarades avaient décidé de faire le tour des services pour expliquer le bien-fondé de cet arrêt de travail. La gendarmerie a une fois de plus chargé avec des gaz lacrymogènes. Nous avons conseillé à nos camarades de ne pas aller à l’affrontement. Ils ont décidé de se replier à l’école des Douanes au Plateau. Là encore, la gendarmerie et la police se sont déployées pour les encercler. C’est cette situation qui prévaut au moment où je vous parle » a indiqué le secrétaire général du RSDCI.

Depuis ce mardi matin, ce syndicat de la douane a déclenché une grève après l’échec des négociations.Prévue pour 48h, il est à craindre un durcissement de ton préjudiciable aux caisses de l’Etat tant, ces jeunes gens, contribuent efficacement au bon fonctionnement des services. A preuve, sur le territoire national, en dépit des assurances de la direction générale, il est observé une inertie des services de douane.

Des interpellations ont eu lieu hier ainsi que des blessés suite à la réaction de la gendarmerie.

Afin de désamorcer la crise, des négociations sont en cours au Groupement d’Intervention Rapide de la douane (GIR), situé juste derrière la direction générale entre les grévistes et le Commandant Lamine Koné a appris Poleafrique ce matin.

Adam’s Régis SOUAGA
Source : Rédaction PoleAfrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment