10232017Headline:

Grogne dans les casernes : Guillaume Soro accusé de vouloir renverser Ouattara-les faits

soro-ouattara-ci

Soulèvements répétés dans les casernes. La confiance est rompue entre l’ex-Chef rebelle et le président de la République. Plusieurs casernes militaires ont connu une agitation particulière dans la journée d’hier. Des éléments des Forces républicaines réclament le paiement des primes. Cette grogne, répètent des soldats, serait le fait d’une manipulation orchestrée par l’actuel président de l’Assemblée nationale, selon un proche du président de la République.
L’armée est secouée par une crise profonde depuis quelques mois. La grogne s’intensifie et les soldats sont impatients de toucher leurs primes. C’est plus de 8 milliards FCFA que l’Etat a déboursé pour faire face aux premières revendications. Le calme n’a duré que quelques semaines. Depuis hier, des casernes militaires ont été perturbées par d’autres soldats impatients également de toucher les primes dues par l’Etat. L’Etat-major de l’armée affiche la fermeté et décide de sanctionner les militaires grévistes.
Mais selon un conseiller du président de la République qui répond aux initiales de T.M et qui a requis l’anonymat, cette crise est politique et non militaire : « On manipule les soldats pour déstabiliser le régime. Des réunions se tiennent dans les casernes et on fait croire aux jeunes que Ouattara veut transférer Soro Guillaume et des ex-chefs de guerre à La Haye. Il faut par conséquent que les militaires et tous ceux qui ont participé à l’ex-rébellion prennent le pouvoir. C’est la seule manière d’échapper à la justice internationale. C’est toute la vérité», nous confie le conseiller du président de la République très remonté contre l’actuel patron de l’Assemblée nationale.
A la question de savoir pourquoi les relations se sont dégradées entre le président et l’ex-chef de la rébellion, le conseiller nous fait la genèse de la crise. «Depuis la mise à l’écart de Wattao, Soro Guillaume pense qu’il est dans le viseur du chef de l’Etat. Il accuse le président de la République de l’affaiblir en mettant ses hommes de confiance hors-jeu. Mais au-delà de cela, c’est l’appel de Daoukro qui met le président de l’assemblée nationale dans une colère. Soro reproche à Ouattara de vouloir l’écarter dans la course à sa succession. C’est une ingratitude selon lui et il veut se venger du chef de l’Etat. Je vous jure que Soro Guillaume veut renverser Ouatarra. Nous devons être vigilent». Voici qui est clair.
La confiance est rompue entre le chef de l’Etat et son poulain, si l’on s’en tient aux informations en notre possession. C’est un secret de polichinelle, Soro Guillaume a une grande influence sur l’armée dans sa nouvelle version qui a vu l’intégration de plusieurs milliers d’ex-rebelles. Ces soldats qui ont traversé toute la partie septentrionale du pays pour livrer la bataille d’Abidjan, qui a entrainé la chute du régime Gbagbo. Et selon des sources concordantes, ces derniers ne font que demander des comptes à l’ex-chef de la rébellion quant aux promesses faites par le chef de l’Etat.
Parce qu’en dehors des ex-rebelles en possession de matricules, d’autres milliers de démobilisés réclament 5millions de fcfa chacun comme prime de victoire sur le régime Gbagbo. Si la crise qui secoue l’armée est d’ordre politique comme veut nous le faire croire ce proche de Ouattara, il faut croiser les doigts pour ne pas que la Côte d’ivoire bascule dans une autre violence à la veille des présidentielles qui s’annoncent également houleuses.
Le titre est de la rédaction
Autre presse

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment