12062016Headline:

Grogne des militants, démission en bloc…/ Bédié “se reveille” et demande pardon : «Vous avez raison»le…..

bedie-guikahué

La direction du Pdci-Rda n’est pas insensible aux cris de colère des militants après la publication de la liste des candidats pour les élections législatives du 18 décembre 2016.

Raison pour laquelle le chef du secrétariat exécutif du parti, Maurice Kacou Guikahué, a échangé, vendredi 18 décembre 2016, au siège du parti, à Cocody, avec les animateurs des structures de cette formation à Yopougon. Ceux-ci ayant marqué leur indignation en décidant de démissionner en bloc des instances.

Le n°2 du Pdci-Rda s’est voulu clair en restant scotché à son siège, pendant près de deux heures, dans le but de calmer les ardeurs. «Le président me charge de vous dire que vous avez raison, mais qu’il n’accepte pas votre démission. Comprenez que c’est la politique des petits pas comme l’a dit Henry Kissinger. Nous ne sommes pas dans un parti unifié mais dans un groupement de partis politiques. Donc, chacun défend sa chapelle. Vous avez raison, votre colère est justifiée, mais votre démission est refusée», déclare Guikahué, qui avait à ses côtés Roland Adiko, secrétaire exécutif chargé des élections, Louis Kouakou Habonouan dit ”Empirus”, député de Brobo et Bouaké sous-préfecture.

Evoquant le choix de Coulibaly Zié Daouda, délégué communal de Ouangolo, au poste de candidat à Yopougon, le secrétaire exécutif dit être étranger à cette décision. Selon lui, c’est leur allié, le Rdr, qui a, de manière unilatérale, pris cette décision. «C’est le Rdr qui a choisi Zié», fait-il savoir.  «Ça a été fait hors négociation. Le Pdci-Rda n’a eu de poste ni à Abobo, ni à Yopougon. Si on refusait le choix de Zié, on allait nous dire que sommes contre la promotion des cadres du Pdci. Donc, ce n’est pas un fait qui dépend de moi», explique-t-il.

Trouvant la réaction des plaignants normale, le collaborateur du président Bédié a également demandé aux secrétaires de sections, coordonnatrices et présidentes de sous-sections Ufpdci et aux coordonnateurs et présidents de la sous-section Jpdci de ne pas démissionner. «Votre déclaration est normale. Si vous n’aviez pas agi comme ça, cela aurait été anormal. Mais, ce qui est excessif, c’est la démission en bloc. Vous démissionnez pour aller où? Si on a sacrifié la présidence, ce n’est pas pour un poste de député que vous allez démissionner», relativise Guikahué.

Kamaté Bacagnan, secrétaire de section, a rassuré le président Bédié. Il a indiqué que des vice-présidents et des délégués les ont déjà reçus à Yopougon et leur ont demandé pardon.  Les vice-présidents et les délégués ont refusé leur démission. «Nous avons pris acte. Alors nous allons aider le Pdci à vivre à Yopougon», a-t-il dit.

Pour sa part, le délégué Bomahi Boma a tranquillisé les uns et les autres qu’ils ne quitteront pas le Pdci-Rda. Mais, par la suite, il a informé la direction qu’une liste de candidats indépendants a été déposée à  la Cei afin de prendre part aux législatives de décembre prochain. Aussi a-t-il promis de ramener la victoire au soir du 18 décembre 2016 à leur parti.

Cyrille DJEDJED

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment