03052024Headline:

Groupe Wagner : une enquête dans l’enquête

De l’Ukraine à la Centrafrique, en passant par le Mali et la Libye, le groupe russe de mercenariat aura accompagné les ambitions de puissance de Vladimir Poutine. Un ouvrage du collectif All Eyes on Wagner fait la synthèse des travaux qui lui ont été consacrés. Édifiant.

Lorsque Lou Osborn et Dimitri Zufferey ont commencé à s’intéresser à Wagner, rares étaient les journalistes à en faire de même. Loin d’être à la une des médias comme il le sera en 2022-2023, Evgueni Prigojine n’était alors qu’un inconnu du grand public, et son groupe de mercenaires n’avait pas pignon sur rue à Saint-Pétersbourg.

Journalistes assassinés
Les autorités russes niaient l’existence même de l’organisation, tout comme les Soudanais, les Libyens ou les Centrafricains. Enquêter sur Wagner n’était alors pas sans risque (cela ne l’est d’ailleurs pas complètement aujourd’hui). En 2018, trois journalistes russes, partis chercher la vérité dans des mines centrafricaines, furent froidement assassinés.
À lire Prigojine, Wagner et l’Afrique : la symphonie inachevée

Depuis, les choses ont bien changé. Grâce aux efforts de quelques-uns, devenus mois après mois de plus en plus nombreux, Wagner est sorti de l’ombre. Parmi les piliers de ces travaux d’enquête, le collectif All Eyes on Wagner, dont Lou Osborn et Dimitri Zufferey font partie, a pris une place à part, relayant inlassablement des informations (vérifiées) sur les activités des hommes de Prigojine.

Écrans de fumée
Réunions au Mali, présence des uns et des autres à Bangui, déplacements en Libye ou en Syrie… La cellule de veille a fonctionné comme une vigie, relayant également des enquêtes parues dans la presse, et notamment dans Jeune Afrique. Ne manquait plus qu’un livre pour synthétiser ce contenu.

Wagner : enquête au cœur du système Prigojine vient combler cette lacune. Cet ouvrage de 346 pages perce avec minutie les écrans de fumée successifs derrière lesquels le Kremlin et ses supplétifs se sont abrités au cours de ces dernières années. Un livre essentiel.

Wagner : enquête au cœur du système Prigojine, de Lou Osborn et Dimitri Zufferey. Éditions du Faubourg, 346 pages, 22 euros.

What Next?

Recent Articles