02042023Headline:

Guerre en Ukraine : ce que va changer la livraison de missiles américains Patriot

 

Une valeur d’un milliard de dollars
Cependant, ce nouvel armement, aussi sophistiqué soit-il, ne devrait pas modifier les rapports de force sur le terrain. Avec cette unique batterie, l’Ukraine ne pourra en effet sanctuariser que quelques centaines de kilomètres carrés de son territoire. La capitale Kiev, centre du pouvoir et ville la plus peuplée d’Ukraine, pourrait bénéficier de son déploiement. Un important dispositif de sécurité devrait accompagner l’installation de la batterie, dont la valeur avoisine le milliard de dollars.

Chaque missile américain coûte également plusieurs millions, ce qui devrait encourager les Ukrainiens à bien trier les cibles avant de lancer une interception. “Abattre un drone à 50 000 dollars avec un missile qui coûte un million n’est pas une bonne idée”, résume Mark Cancian, un ancien colonel de l’armée américaine interrogé par le média en ligne Vox.

“Sauf si ce drone a pour cible une centrale électrique et s’apprête à couper le courant à des millions d’habitants”, nuance Marc Chassillan. “L’affectation d’un système dépend aussi de la valeur de la cible qui était censée être détruite.”

Le système ne sera pas opérationnel dans l’immédiat
Autre bémol, le déploiement de cette batterie Patriot va prendre du temps. Même si les soldats ukrainiens ont prouvé une étonnante capacité à apprendre vite et bien le maniement des armes occidentales, la maîtrise de ce système sophistiqué qui nécessite environ 90 soldats n’est pas pour demain.

“Il va notamment falloir former des artilleurs sol-air ukrainiens. Certes, ils sont déjà accoutumés à ce type de système, mais il leur faudra tout de même plusieurs semaines voire plusieurs mois. À cela s’ajoute une formation à la maintenance de ce matériel très sophistiqué. Même si cette formation a déjà commencé, le système ne sera opérationnel que d’ici deux ou trois mois”, avance Marc Chassillan.

Sans doute trop tard pour aider Kiev à affronter la guerre du froid menée par Vladimir Poutine. Selon des responsables américains, l’entraînement des troupes de Kiev serait déjà prévu sur la base de Grafenwöhr, en Allemagne. La Pologne, qui possède plusieurs sites équipés de Patriot, pourrait aussi fournir un lieu de formation aux spécialistes ukrainiens.

“Affrontement entre la Russie et les États-Unis”
Cette montée en gamme de l’aide militaire américaine est aussi un message envoyé à Moscou et, dans une moindre mesure, à Téhéran qui, après ses drones kamikazes, pourrait fournir des missiles balistiques à la Russie.

“Offrir un système dont les performances sont très supérieures à ce dont dispose votre allié ainsi que son adversaire, c’est une décision éminemment politique”, estime Marc Chassillan.

Après avoir longtemps hésité à franchir ce cap par crainte de provoquer une escalade, Washington réaffirme ici avec force un soutien sans faille à l’Ukraine. Cette batterie Patriot s’intègre dans une nouvelle tranche d’aide militaire de 1,8 milliard de dollars qui comprendra également des bombes à guidage de précision pour les avions de chasse ukrainiens.

Selon Dominique Trinquand, “au-delà de cette nouvelle aide, la visite de Volodymyr Zelensky à Washington au moment où le président Poutine a décidé de réunir tous les responsables de la défense pour évoquer l’année 2023 est une façon de montrer que l’affrontement est maintenant réellement entre la Russie et les États-Unis”.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles