02182020Headline:

Guillaume Soro, Présidentielles et monnaie ECO, Alassane Ouattara fait des précisions

En marge du Forum Royaume Uni-Afrique auquel il a pris part à Londres, le Président ivoirien Alassane Ouattara a accordé une interview à la radio internationale BBC. Il a saisi cette opportunité pour faire le tour des sujets qui dominent l’actualité nationale et internationale, notamment l’ECO, les futures élections présidentielles dans son pays ainsi que l’affaire Guillaume Soro.

Répondant à la question du confrère britannique sur les reproches et autres plaintes des responsables politiques, surtout d’opposition, Alassane Ouattara estime que cela participe de la vitalité démocratique dans son pays. « Cela est une manifestation de la démocratie puisqu’il y a des élections en octobre prochain… Pour moi, il est tout à fait normal que les partis politiques soient en effervescence », dédramatise-t-il, avant de réitérer que l’élection présidentielle aura lieu le 30 octobre de manière inclusive, ouverte et transparente, comme fixé par la Constitution.

S’agissant de sa candidature, le président ivoirien rappelle n’avoir pas encore pris de décision. « Je ne vais pas me précipiter pour prendre de décision. Je suis à la tâche, je suis au bureau tous les jours. Ceci rassure les ivoiriens et rassure aussi la communauté internationale », dit-il.

Aucune nouvelles de Guillaume Soro

« Je n’ai aucune nouvelle de lui », a répondu Alassane Ouattara concernant, Guillaume Soro. Toutefois il a rappelé que l’ex-Président de l’Assemblée Nationale visé par un mandat d’arrêt international vivant en exil, est son fils. Selon lui, ce dernier avec qui il a travaillé, a appris beaucoup de lui.

L’ÉCO, la future monnaie de la CEDEAO a été aussi abordée par le Chef de l’Etat au cours de cette interview. Sur la polémique autour de cette nouvelle monnaie, il a fait savoir qu’il y a une confusion totale. Alassane Ouattara a tout de même indiqué qu’avant de prendre les décisions relatives à l’ÉCO avec le Président Macron, il avait déjà informé l’ensemble des Chefs d’Etat de la CEDEAO. « Nous formerons l’ECO avec tous les pays qui remplissent les conditions de convergence », a-t-il fait savoir.

Et d’ajouter qu’« Il n’y a aucun désaccord au niveau des Chefs d’Etat, ils ont été informés et nous avons été félicités par le Ghana et par d’autres pays. Je suis très fier de cette évolution. C’est historique ce qui a été fait. Ce qui m’importe c’est la décision des Chefs d’Etat », a tranché Alassane Ouattara.

7info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment