12012022Headline:

Guinée: des opposants incarcérés entament une grève de faim

Deux opposants guinéens ont entamé une grève de faim pour protester contre leur détention « illégale prolongée sans jugement », selon la coalition de l’opposition, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC, dissous).

Oumar Sylla, alias Fonikè Manguè, coordinateur du Front national pour la défense de la constitution (FNDC, dissous) et Ibrahima Diallo, responsable des opérations, ont commencé ce lundi, une grève de faim. L’annonce a été faite par leur coalition, le FNDC. Dans sa déclaration, le FNDC précise que par cette grève, les deux membres entendent protester contre leur détention « illégale prolongée sans jugement et exigent l’organisation d’un procès juste et équitable dans les meilleurs délais ».

« L’arrestation d’Oumar Sylla et Ibrahima Diallo, ainsi que le harcèlement des activistes du FNDC par le CNRD, compromet la mise en place et la réussite de ce processus de médiation », a souligné la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) dans une déclaration publiée le 1er août, soit quelques jours, après l’arrestation des deux opposants.

La Guinée de Mamadi Doumbouya a été secouée par de nombreuses manifestations du FNDC, une coalition composée de partis, syndicats et organisations de la société civile guinéenne, contre la junte militaire au pouvoir. La coalition exige notamment des actions concrètes et un chronogramme raisonnable pour le retour au pouvoir des civils le plus rapidement possible. Des manifestants ont été arrêtés lors des mobilisations sur ordre des autorités et des poursuites ont été entamées.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles