11202017Headline:

Harmattan: Voici les maladies qui guettent les populations et comment les éviter

harmattan

Depuis le début du mois de décembre 2014, l’harmattan, vent sec, froid et poussiéreux d’origine désertique, balaie l’ensemble du territoire ivoirien. Mais, c’est dans la 2e moitié dudit mois qu’il a véritablement commencé à souffler sur la partie sud du pays, dont le district d’Abidjan.

Ce vent, accompagné de brouillard crée d’énormes désagréments aux populations, notamment au niveau de la santé. En effet, l’harmattan est souvent chargé de particules poussiéreuses qui ne sont pas sans conséquences pour les populations. L’air devient difficile à respirer. La fraîcheur qui soutient ce vent oblige à se mettre au chaud, en portant des vêtements lourds. Dans le cas contraire, l’on s’expose à certaines maladies, notamment les maladies infectieuses.

La méningite est la première maladie crainte de tous en cette période de vent sec, à cause des troubles de conscience qu’elle provoque. Aussi, des spécialistes ont établi une corrélation entre la méningite et l’harmattan. Le caractère sec et poussiéreux de l’harmattan provoquerait, en effet, une sécheresse des muqueuses Orl et une détérioration de l’immunité locale. A cela s’ajoute des infections respiratoires telles la grippe, le rhume, la pneumococcie (infection due au pneumocoque, bactérie particulièrement virulente et pathogène). Les symptômes de cette dernière pathologie sont la fièvre, des frissons, de la gêne respiratoire et des douleurs thoraciques, des céphalées. Ils se manifestent de façon brutale et intense.

Par ailleurs, en période d’harmattan, l’on constate une hausse des hospitalisations en rapport avec les poussées de l’hypertension artérielle (Hta). L’harmattan laisse aussi des traces sur le corps. Les personnes qui ne s’appliquent pas de pommade corporelle ont bien souvent le visage et la peau blanchis et rêches, et les lèvres gercées. Les enfants et les personnes âgées sont les plus grandes victimes de l’harmattan.

L’inter

 

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment