07222024Headline:

Henri Konan Bédié :” La désobéissance civile n’est pas l’affrontement armé”

Appelant à la désobéissance civile le 20 septembre 2020, le Président Henri Kona Bédié a tenu ce jour, a apporter plus de précisions sur le mot d’ordre.

“Le mot d’ordre, c’est la désobéissance civile. L’arme que nous avons pour vaincre, c’est la désobéissance civile. La désobéissance civile n’est pas l’affrontement armé. C’est l’arme des forts. La désobéissance civile rime avec la non-violence.
C’est avec la désobéissance civile que le président Houphouët-Boigny a conduit l’indépendance de la Côte d’Ivoire en refusant de se soumettre à l’ordre colonial. Et il l’a fait de façon pacifique.
Face à l’adversaire, nous avons les mains nues. Eux, ils ont les microbes, même si nous avons des antibiotiques. Nous devons nous protéger contre les chars, les machettes, les fusils, contre tout ce qui signifie les armes de la mort. Il faut d’abord vivre pour combattre.
C’est la désobéissance civile qui a permis à Nelson Mandela de libérer son peuple. A Gandhi d’obtenir l’indépendance de la grande nation de l’Inde. A Martin Luther King d’obtenir la reconnaissance des droits des Noirs aux Etats-Unis. Cette arme est redoutable et irrépressible.” Henri Konan Bédié.

Pour rappel, l’opposition ivoirienne ainsi que des mouvements de la société civile multiplient depuis le mardi 6 octobre dernier, la mobilisation pour la réussite du Giga Meeting du samedi 10 octobre 2020 au stade Félix Houphouët Boigny à partir de 10 heures GMT .

Sapel MONE

What Next?

Recent Articles