09212020Headline:

Hier à sa résidence: Banny crache ses vérités aux émissaires de Bédié; Voici ce qu’il leur a dit

 

Konan Banny

Au terme de 2 heures d’échanges avec des émissaires de Henri Konan Bédié, Charles Konan Banny est sorti du huis clos, le sourire au visage. Un sourire qui cachait bien la tension qui a prévalu lors des échanges qu’il venait d’avoir, à sa résidence de la Riviera-Beverly, avec une délégation du comité de médiation du Pdci, avec à sa tête, Lambert Konan Kouassi.

A l’issue de la rencontre, celui-ci n’a pas souhaité dire un mot sur l’objet de leur présence chez Banny. Sur insistance des journalistes, il a finalement dit qu’il espère que les discussions engagées avec l’ex-Premier ministre vont aboutir. Rien de plus.

De sources proches des pourparlers, les échanges ne se sont pas déroulés dans une ambiance bon enfant. Banny a vertement chargé les émissaires de Bédié, au nombre desquels Lambert Kouassi Konan, Touré Vakaba, Lambert Amon Tanoh, Léopoldine Coffi Tiezan, Me Sery Kossougro. « Comment pouvez-vous concevoir que le Pdci n’ait pas de candidat à la prochaine élection présidentielle ? », les a-t-il apostrophés. « Il les a quasiment sermonnés », a confié une autre source, quand une autre a laissé échapper, dès sa sortie de la salle : « Ils étaient dans leurs petits souliers ».

Ces indiscrétions témoignent de l’atmosphère peu détendue dans laquelle se sont déroulés les échanges, comme va le confirmer bien plus tard, le coordonnateur de la campagne de Banny, Pr Célestin Atsé Boua. « La médiation n’a pas porté sur le retrait de la candidature du Premier ministre (Banny, ndlr). A aucun moment, ils ne lui ont demandé s’il voulait se retirer. Ils sont venus lui dire de ne pas quitter le Pdci », a-t-il répondu à ceux qui lui demandaient si Banny a accepté de s’aligner sur l’appel de Daoukro et donc de retirer sa candidature. A ce sujet, ce collaborateur de l’ex-président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), a déclaré : « Banny a dit que le Pdci a décidé de faire l’investiture du candidat du Rdr ; lui, il est candidat du Pdci. Il n’a jamais dit qu’il ira en candidat indépendant ». En d’autres termes, Banny ne se fait guère d’illusion sur l’issue du congrès extraordinaire du Pdci, après les résultats sortis du pré-congrès du 21 février dernier. « Pour nous, tout est bouclé », soutient celui qui fait office de son directeur de campagne. Il n’empêche, l’ex-Premier ministre sera dans la course à la présidence sous la bannière du Pdci. « Une élection présidentielle, c’est la rencontre d’un homme avec le peuple et non une question d’appareil politique. Ce n’est pas l’appareil qui peut faire quoi que ce soit ; nous, ce sont les militants du Pdci qui nous intéressent. Bédié lui-même était candidat du Pdci en 2010, il n’a pas gagné pour autant », a argumenté ce collaborateur de Banny.

Assane NIADA

soir info

Comments

comments

What Next?

Related Articles