01222021Headline:

Immigration aux Usa : loteries Visa Green Card, business ou arnaque; Les précisions

banner visa

Vendredi 17 octobre, il est 11 heures 30. Sous un soleil de plomb, les postulants à la carte verte dénommée «Green card» de la loterie visa d’Amérique attendent pour effectuer leur inscription à ladite loterie.

C’est de façon régulière que les espaces de la loterie Visa Usa accueillent les postulants à la «Green card ». En effet, installés à des coins de rue dans toutes les communes d’Abidjan, les sites d’inscription à cette loterie drainent un beau monde. De Port-Bouêt à Treichville, en passant par Koumassi et Marcory, Cocody et Abobo, tous les espaces de loterie, installés pour la circonstance, accueillent des postulants à la Green Card. De ce fait, ces espaces constituent un véritable lieu de business pour les propriétaires des sites.

Les personnes intéressées par cette loterie convergent vers ces lieux d’inscription, au grand bonheur des tenanciers qui se font de gros sous. Le responsable du site du grand carrefour de Koumassi a souligné la non uniformisation des frais d’inscription, lesquels qui varient de 3 000 à 5 000 Fcfa, selon les sites. A l’en croire, l’inscription est gratuite, mais chaque site a ses réalités quotidiennes, hormis les taxes à verser à la mairie. « D’abord, nous ne sommes pas constitués en organisation.

Ensuite, les démarches individuelles en ce qui concerne les affiches de publicité, la location de logistique et de demande d’attribution d’espace, tout cela nous oblige, chacun, selon ses charges, à fixer des frais d’inscription que nous jugeons raisonnables, aux postulants », s’est-il prononcé. Il a également ajouté que la mairie dépose quelquefois des convocations surprises les invitant à s’acquitter des droits d’occupation des espaces. Cette situation avec les différentes mairies ne décourage pas pour autant les détenteurs de sites d’inscriptions à la loterie Visa Usa.

Pour renforcer leurs performances en vue de satisfaire au mieux la clientèle et accélérer le processus d’inscription, certains propriétaires forment des jeunes qui ont un certain niveau intellectuel et une connaissance de l’outil informatique, ainsi que des aptitudes dans les prises de photos d’identité. L’opération d’inscription dure 10 à 15 min, en fonction de la fluidité du réseau informatique et des informations apportées par le postulant.

A cette étape, le postulant doit fournir toutes les informations nécessaires qui seront à son avantage pendant le tirage au sort. Car, il y a des critères à respecter pendant l’inscription. Sur la qualité des photos, l’accent est mis sur les dimensions à respecter, à savoir un fond blanc pour faire ressortir la vraie couleur de la photo et une bonne image de l’individu. Le postulant, c’est-à-dire aussi bien les femmes que les hommes, ne doit pas avoir des boucles aux oreilles, encore moins une chaîne au cou au moment de la photo.

Ces espaces dédiés à la loterie Visa Usa sont ainsi sollicités pour une meilleure organisation et une bonne orientation accordée aux postulants. Pour Célestin Dédomon, responsable de plusieurs sites d’inscription, il faut aussi suivre les postulants après leur inscription. « Chez nous, il y a un suivi et un encadrement des postulants après le tirage pour leur donner des orientations, les aider à obtenir les documents exigés par l’Ambassade et à remplir les formulaires », a-t-il ajouté. Selon ce dernier, il y a plusieurs critères d’éligibilité que les postulants doivent respecter pour que leur inscription soit validée.

Les mairies des communes se font plein les poches

Les sites leur apportent donc assistance et conseil, car a-t-il confié, les postulants ne connaissent pas généralement le site d’inscription, les procédures de remplissage du formulaire, les conditions exigées pour être éligible et aussi, les documents à fournir après le tirage. La situation matrimoniale du postulant est aussi prise en compte. S’il est marié, l’inscription de son conjoint est obligatoire, ce qui pourrait multiplier les chances lors des tirages. Il est également exigé une déclaration de mariage, même au cas où les conjoints sont dans une situation de concubinage, car c’est une condition exigée par l’ambassade qui pose souvent des problèmes de crédibilité. S’agissant de l’engouement enregistré en ce qui concerne les inscriptions, les responsables des sites estiment que l’enrôlement se fait de façon progressive au cours du mois d’octobre. « Généralement, les débuts de l’opération sont timides, il n’y a pas d’engouement.

Il y a de l’affluence dans les espaces au cours de la dernière semaine du mois d’octobre », a mentionné un responsable de sites qui a requis l’anonymat. Aussi, pour attirer l’attention de la population sur l’opération, des prospectus d’affichage sont-ils distribués, des espaces publicitaires et des communiqués dans des radios de proximité sont-ils diffusés de façon permanente pour faire passer l’information. Car, à en croire ce dernier, beaucoup d’Ivoiriens ignorent l’existence de cette opération qui est organisée chaque année, dans le courant du mois d’octobre. Interrogés sur le nombre de postulants au Visa Usa qu’ils reçoivent par jour, ces responsables de sites d’inscription ont tenus secret leurs chiffres.

Célestin Dédomon nous confiera que le nombre d’inscrits sur ses différents sites varie selon les périodes du mois d’octobre. De l’avis de ce dernier, les carnets d’inscription ne sont pas épuisés pendant les deux premières semaines du mois d’octobre, période au cours de laquelle il n’y a pas d’affluence. Sur un carnet qui contient 100 tickets, environ 25 sont utilisés par jour. Aussi, pendant les périodes d’affluence, plus de la moitié des tickets est utilisée. Ce qui fait un total de 600 à 750 postulants par année pendant l’opération en utilisant 10 paquets de 100 carnets, soit un effectif de 1 000 tickets. Ces chiffres, a-t-il précisé, désignent le nombre de postulants enregistrés dans tous ses sites d’enrôlement.

A la question de savoir s’ils bénéficient d’une autorisation de l’ambassade des États- Unis pour ces inscriptions, ces opérateurs sont tous unanimes sur le fait qu’il n’y a pas d’agrément octroyé par l’ambassade pour enrôler les postulants. Selon Célestin Dédomon, lorsque le bureau des affaires consulaires du département de l’État de Washington déclare ouvertes les inscriptions chaque année au mois d’octobre, le site d’inscription est accessible à toute la population.

Ainsi, tout le monde peut faire son inscription quel que soit l’endroit où il se trouve. « C’est après, l’obtention d’une autorisation de la mairie, que nous nous installons sur les sites d’enrôlement pour aider les postulants à mieux faire leur inscription sur le site», a-t-il ajouté. Aka Yannick, directeur général de la structure dénommée «American Dream» et Consultant en Immigration, Tourisme & Voyage a donner les raisons qui l’on poussé à mettre sur pied sa structure qui est en collaboration, dit-il, avec celles des USA qui s’occupent des tirages au sort.

Au cours d’un entretien que nous avons eu avec ce dernier à son cabinet au Plateau Dokui, route du Zoo, il a lancé un appel à tous les ivoiriens en particulier et en général tous ceux qui vivent sur le sol ivoirien à profiter de cette opportunité pour s’installer aux Etats-Unis. Interrogés, certains postulants se disent satisfaits de la qualité du service proposé par les sites d’enrôlement parce qu’ils reçoivent tous les détails de l’inscription. « Je tente ma chance chaque année. Je connais des personnes qui sont installées aujourd’hui de façon permanente aux États-Unis par le biais de cette opération », s’est exclamée une postulante.

Par ailleurs, les postulants s’appuient sur les expériences des personnes qui ont bénéficié des services proposés par les tenanciers des sites. Ils sont également encouragés par des parents et amis qui ont bénéficié des avantages de la Green card. Une cliente, encouragée par sa mère qui vit aux États-Unis, a fait le déplacement de San Pédro à Abidjan pour son enrôlement car, a-t-elle soutenu, l’opération n’est pas encore connue à l’intérieur du pays.

Les précisions de l’ambassade des Usa

Quel bilan partiel des personnes inscrites à la loterie visa USA 2014 pouvez-vous établir à la date d’aujourd’hui ?

Nous n’avons pas le chiffre exact des personnes inscrites à la loterie visa, mais on sait au moins que 576 personnes en Côte d’Ivoire ont gagné la 2014 DV loterie parce que l’Ambassade a reçu leurs dossiers du Département d’Etat aux Etats Unis.

Quelles types de relations l’Ambassade entretient-elle avec les personnes installées aux abords des carrefours et qui ont fait de cette loterie un business ?

Il n’y a aucune relation entre l’Ambassade et ces personnes. Par ailleurs, nous conseillons aux postulants de faire attention. Nous avons constaté qu’ils font beaucoup d’erreurs sur les inscriptions, et à cause de ces erreurs, plusieurs postulants qui ont gagné la loterie ont été déclarés inéligibles.

Combien d’Ivoiriens vivent-ils aujourd’hui aux Etats-Unis, par le biais de cette loterie ?

Nous n’avons pas tous les détails, car cela dépend de plusieurs choses. Au début, on n’a pas déterminé le chiffre exact. Quelques personnes n’utilisent pas leurs visas, les autres ne restent pas aux Etats-Unis, d’autres encore ont fait les demandes de visas pour les membres de leurs familles après leur arrivée aux Etats-Unis. Ce que nous savons, c’est que l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire a octroyé 2 127 DV loterie visas depuis les 11 dernières années.

Une prescription particulière indique que les personnes nées sur le sol du Nigeria ne peuvent pas participer cette année. Pourquoi une telle décision ?

Pour le programme de la DV-2016, les candidats nés sur le sol nigérian ne sont pas éligibles et par conséquent, ne peuvent pas participer au programme car plus de 50 000 personnes originaires de Nigeria ont déjà immigré aux Etats-Unis au cours des cinq dernières années. Les autres pays avec la même restriction pour les mêmes raisons sont: Bangladesh, Brésil, Canada, Chine (né en Chine continentale), Colombie, République Dominicaine, Équateur, Salvador, Guatemala, Haïti, Inde, Jamaïque, Mexique, Pakistan, Pérou, Philippines, Corée Du Sud, Royaume-Uni (à l’exception de l’Irland du Nord qui n’est pas concerné) et de ses territoires dépendants et le Vietnam.

Infos (Service du Consulat, Ambassade des Usa)

SOIR INFO

 

Steeve AZO (Stg)

Comments

comments

What Next?

Related Articles