10182017Headline:

Info brèves /Situation militaire: Le Carrefour Faya fermé. Détonation à divers endroits à Abidjan et le reste du pays aux mains des mutins

Situation militaire: Le Carrefour Faya Abidjan fermé à la circulation. Une usine de Cacao en feu à vridi. Détonation à divers endroits à Abidjan et Bouaké. Bondoukou, Korhogo, et Abengourou aux mains des mutins

Info brèves – Le Carrefour Faya à Abidjan est fermé à la circulation ce lundi. Les véhicules obligés de rebrousser chemin. Une usine de Cacao-Café près de la SIR à Vridi, est partie en fumée. Détonation à divers endroits d’Abidjan (camps militaires Gallieni et Akouedo) et au Plateau.

Tirs nourris également à Bouaké où une opération militaire est en cours pour désarmer de force les soldats mutins.
Les villes de Bondoukou et d’Abengourou tombées aux mains des mutins.
Les soldats mutins se sont rendus maîtres de Bondoukou. Très en colère, ils ont érigé des barricades aux corridors et à divers points stratégiques de la ville et se montrent très menaçants.

Korhogo et Daloa toujours sous le contrôle des soldats mutins.
La négociation de la dernière chance menée hier par les Colonels Chérif Ousmane, Koné Zacharia, et Issiaka Ouattara, a échoué. Ces derniers interdits de pénétrer dans la ville de Bouaké par les mutins. Cherif Ousmane s’est refusé à toute déclaration après l’échec des négociations.
La ville de Bouaké désertée par la population qui retient son souffle.

Les soldats mutins en colère, lourdement armés (RJG, Bazooka, mitrailleuses), et certains en cagoule, témoignent: “Nous, on est là, un point c’est tout. En face, ils savent qui on est, qu’on sait combattre. Ouattara est arrivé au pouvoir grâce à nous. S’ils veulent un bain de sang, ils l’auront, on a peur de rien! On espère éviter mais on est là”.
L’un d’eux ajoute: “Tu connais quelqu’un qui renonce à 7 millions (10.000 euros)? On nous a promis, il faut payer “.

Abidjan au ralenti, les banques et commerces ferment par mesure de précaution.

Plusieurs établissements scolaires et des lycées français, ont fermé.
L’association des banques demande aux banques de ne pas ouvrir.
De nombreux abidjanais restent chez eux par mesure de précaution.

Eric Lassale et Serge Touré avec plusieurs sources jointes sur place

Ivoirebusiness

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment