06162024Headline:

INFO Le Kremlin ne voit “aucune volonté d’écouter la Russie” après la visite de Zelensky à Washington

A Rome, la Première ministre italienne Giorgia Meloni a par ailleurs affirmé vouloir se rendre en Ukraine au début de 2023.

Sur le terrain, la Russie a subi ces derniers mois d’importants revers.

En réaction, elle a opté à partir d’octobre pour une tactique de bombardements massifs des infrastructures ukrainiennes, privant des millions de personnes d’électricité, d’eau et de chauffage en plein hiver.

Ces coupures ont notamment touché la capitale, Kiev, où la situation énergétique restait “difficile” jeudi, selon le chef de son administration militaire, Serguiï Popko.

Pour endiguer la dynamique de Kiev, Washington a par ailleurs affirmé jeudi que le groupe paramilitaire Wagner, présent en Ukraine, avait reçu “le mois dernier” une livraison d’armement en provenance de Corée du Nord, au point de devenir bientôt une puissance “rivale” de l’armée régulière russe.

– Inspection en Ukraine –

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, s’est rendu pour une inspection des positions russes en Ukraine, a annoncé jeudi son ministère, sans préciser le lieu exact ou la date de ce déplacement.

Il était déjà allé dans la zone de l'”opération spéciale” quelques jours auparavant, signe d’une volonté d’un contrôle plus étroit de Moscou de ses militaires sur place.

Le chef d’état-major, Valéri Guerassimov, a de son côté confirmé que l’objectif des forces russes en Ukraine était désormais la conquête de la totalité de la région industrielle de Donetsk. Il a dit constater une “stabilisation” de la ligne de front, longue de 815 kilomètres selon lui.

Dans l’Est, l’ex-patron de l’agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, a été blessé dans une attaque ukrainienne contre un hôtel de Donetsk, un des fiefs des séparatistes prorusses.

Pour Moscou, cette frappe, dans laquelle plusieurs autres personnes ont été touchées, parfois mortellement, a “probablement” été effectuée à l’aide d’un canon français Caesar, dont plusieurs exemplaires ont été livrés à l’Ukraine.

Dans la région de Kherson (sud), un chef d’une localité ukrainienne sous contrôle russe a par ailleurs été tué jeudi dans un attentat à la bombe, selon l’administration russe d’occupation.

What Next?

Recent Articles