10172018Headline:

Inondations: Mamadou Koulibaly «Il n’y a rien à casser, mais plutôt des choses à construire»

L’opposant ivoirien, Mamadou Koulibaly, candidat déclaré à la présidentielle ivoirienne de 2020 a estimé jeudi « qu’il n’y a rien à casser» dans les zones touchées par les inondations notamment à Cocody, un quartier huppé à l’Est d’Abidjan, « mais plutôt des choses à construire» après la pluie diluvienne qui a tué 20 personnes dans le pays dont 18 à Abidjan dans la nuit de lundi à mardi.

M. Koulibaly a soutenu cette assertion dans une vidéo diffusée sur la toile à l’occasion de sa rubrique dénommée « Jeudi, c’est Koulibaly» dans laquelle il fait son analyse sur une question d’actualité chaque jeudi.

Cette sortie de l’ancien président du parlement ivoirien intervient au lendemain de l’adresse du chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara qui annonçait mercredi soir de retour de Paris en France, que les installations anarchiques d’habitation installées dans les zones à risques et les bassins d’orage et sur les ouvrages de drainage et d’assainissement seront « détruites ».

La zone de Cocody qui est touchée et où il y a eu le plus grand nombre de décès, « est une zone qui fait partie d’un bassin » selon M. Koulibaly. « C’est un grand V. Le pic est à la Riviera golf. A droite et à gauche, vous avez des zones qui sont plus ou moins inondables. Au lieu de casser, il faut construire de grands systèmes de collecte des eaux de ruissellement», a-t-il suggéré ajoutant « qu’il faut construire de vrais caniveaux, de véritables systèmes d’assainissement et de véritables voies de circulation de l’eau pour aller vers la lagune ».

Poursuivant, il a également soutenu qu’au-delà de la construction des systèmes d’assainissement, « il faut prendre des mesures vigoureuses contre tout ce qui est corruption dans la passation des marchés publics».

Dans la nuit de lundi à mardi, une pluie diluvienne a causé la mort de 20 personnes dans le pays ( 18 à Abidjan, 1 à Tiassalé et 1 à Guiberoua).

De retour mercredi soir, de son séjour français qu’il a « écourté » pour venir soutenir ses compatriotes, le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé la destruction des installations anarchiques d’habitation installées sur les zones à risques et sur les ouvrages de drainage et d’assainissement assurant que « l’État fera en sorte de continuer de tout faire pour protéger les populations vulnérables».

Jeudi, à l’issue d’un conseil national de sécurité extraordinaire présidé par M. Ouattara, le gouvernement ivoirien a annoncé des mesures préventives et a dégagé une enveloppe d’urgence de 2 milliards FCFA pour la réalisation de mesures à l’endroit des victimes et pour faire face aux questions d’aménagement.

Le président ivoirien s’est également rendu en personne à la Riviera dans la commune huppée de Cocody ( Est d’Abidjan) où il a apporté son réconfort et celui du gouvernement à des familles sinistrées.

 

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment