07082020Headline:

« J’espère pour le gourou du Restaurant, qu’il ne connaîtra pas le même sort que Dos Santos en installant Gon », Mamadou Traoré

Quand je vois le gourou du Restaurant se battre comme un beau diable pour imposer aux ivoiriens son poulain comme Président de la République, je me demande s’il s’est servi de l’expérience de José Edouardo Dos Santos, ex Président de la République de l’Angola.

S’il s’était vraiment servi de son expérience qui lui parle, il ferait attention à la debauche d’énergie qu’il fait en voulant coûte que coûte gerer le pouvoir par procuration à travers son poulain,son bon petit,à qui il veut offrir la Présidence de la République sur un plateau d’or. Sinon, il saurait qu’on ne prête pas le pouvoir à quelqu’un. Il saurait que généralement celui à qui on donne le pouvoir sera le premier à vous récompenser par l’ingratitude. Guillaume Soro et Bedié ont connu cette amère expérience avec lui.

En effet, ce dernier, dès qu’il a eu les rennes du pouvoir , s’est débarrassé d’eux au second mandat de son pouvoir. Nous savons tous que les rois n’aiment pas voir parmi leurs courtisans ceux qui l’ont vu nu et démuni. Les rois n’aiment pas devoir à ceux qui les ont fait venir au pouvoir. Je dirai que la réaction du gourou du Restaurant est celle que Machiavel a décrite dans son livre LE PRINCE à propos du prince et des mercenaires qui l’ont aidé à prendre le trône.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de l’ex Président de la République de l’Angola,il faut qu’ils sachent que Edouardo Dos Santos, dans sa volonté de gérer le pouvoir par procuration, a fait la passe à son bon petit,l’actuel Président de l’Angola du nom de Joao Lourenço. Avant de venir au pouvoir, ce dernier était pratiquement le larbin de Dos Santos. Il lui était entièrement soumis. Dos Santos avait tellement confiance en son bon petit qu’il se disait qu’une fois au pouvoir, ce dernier continuerait à se soumettre à lui. C’est lui qui lui dicterait la conduite à tenir et c’est lui qui gererait le pouvoir par procuration.

Il pense également qu’avec son bon petit au pouvoir, ses intérêts seraient protégés. Comme le pense certainement le gourou du Restaurant pour son poulain. Grande fut donc sa surprise de constater qu’une fois au pouvoir, le Président Joao décida de limoger tous les hommes clés de son prédécesseur, de son gourou. Mieux,il limogea la fille de Dos Santos, présentée comme la femme la plus riche d’Afrique, de son poste juteux. Il gela presque tous ses comptes. Il ne s’arrêta pas là. Il poursuivi le fils de Dos Santos pour détournement de deniers publics.

Pourtant quand il n’avait pas encore le pouvoir,il était entièrement soumis aux caprices des enfants de son ancien gourou. Aujourd’hui Dos Santos se demande si son bon petit d’hier ,devenu aujourd’hui Président de la République grâce à lui , n’a pas été envoûté. Il sait que la prochaine cible de son bon petit ce sera lui. Ce n’est qu’une question de temps. J’espère pour le gourou du Restaurant qu’il ne connaîtra pas le même sort que Dos Santos ! Qu’il sache qu’une fois parvenu au pouvoir, son bon petit cherchera à contrôler le pouvoir qu’il vient d’avoir.

Il fera comme son gourou l’a fait avec Guillaume Soro. Il se debarassera peu à peu de ses hommes clés . Ensuite,il s’attaquera au gourou du Restaurant lui-même. Parce qu’il sait que s’il ne prend pas son indépendance vis-à-vis de lui , il ne pourra pas gouverner et il sera,en étant au pouvoir,le larbin de son gourou. Et pour gouverner pleinement, il cherchera à neutraliser son gourou.

Et dans cette bataille entre les deux complices d’hier c’est la fin du film qui va faire pitié. Et c’est malheureusement la Côte d’Ivoire qui va connaître encore des jours sombres. Pour parler comme les ivoiriens,vié per, ton bon petit va te maga taper, tu vas rien voir dedans. Que Dieu nous garde.

Lire sur Afrik soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles