11282020Headline:

Justice Côte d’Ivoire : Pulchérie Gbalet retourne en prison

Détenue depuis août 2020, Pulchérie Gbalet, la fondatrice de l’Action pour la Restauration de la Dignité Humaine (Ardh) a été entendue le mercredi 18 novembre 2020 par un juge d’instruction. Cette audition qui a duré plusieurs heures a été l’occasion d’entendre la présidente sur le fond de l’affaire.

Annoncé pour le lundi 16 novembre 2020, l’audition de la militante ivoirienne des droits de l’Homme, Pulchérie Gbalet, s’est finalement tenu le mercredi 18 novembre, à Abidjan.

Il ressort de cette comparution de la coordinatrice de l’ONG Alternatives Citoyennes (ACI) qu’elle devra rester encore en prison.

Elle a été entendue sur le fonds du dossier par le juge du 8e cabinet au Tribunal du Plateau, aux environs de 10 heures. A en croire son avocat, Me Innocent Saki, cité par un site d’informations les autres co-détenus de Pulchérie Gbalet dont Cyrille Djéhi, Gédéon Gbaou, et N’goran Aimé César, seront aussi entendus par le même juge.

Les chefs d’accusation contre Pulchérie Gbalet sont entre autres, “troubles à l’ordre public, incitation à la révolte, violence sur les forces de l’ordre et destruction de biens d’autrui”. Les organisations de défense des droits de l’homme telles que Amnesty International et l’Observatoire ivoirien des droits de l’homme (OIDH) ont déjà appelé à sa libération.

Pour rappel, Pulcherie Gbalet, leader de la société civile en Côte d’Ivoire, a été arrêtée en compagnie de deux de ses collaborateurs, pour avoir appelé à des manifestations contre un 3è mandat de Ouattara. Et depuis, elle est détenue à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Sapel MONE



Comments

comments

What Next?

Recent Articles