11282020Headline:

Justice : un mandat d’arrêt de la Côte d’Ivoire contre Guillaume Soro et trois de ses proches en France

La justice ivoirienne a transmis cette semaine des mandats d’arrêts contre Guillaume Soro et trois (3) de ses collaborateurs en exil en France depuis 2019, rapporte le confrère Koaci.

Il s’agit de Moussa Touré, conseiller en communication, suspecté d’être derrière l’avatar d’infox “chris yapi” et, l’aide de camp Abdloulaye Fofana, qui s’est illustré dans des appels à l’insurrection diffusés sur internet. Le troisième est Issiaka Fofana, ancien DAF de la primature et DG de la Lonaci, sans nul doute pour des questions financières.

Sous pression d’Abidjan, le Président français a hier sonné la fin de la récréation française pour l’ancien chef rebelle et ses proches, en exil après des condamnations et des poursuites, qui avaient fait de la France leur QG pour leur tentative de déstabilisation de la Côte d’Ivoire lors de la présidentielle du 31 Octobre dernier.

Si on ignore à cette heure s’ils se trouvent encore sur le territoire français, avant de savoir si, en cas de présence effective, ils seraient extradés, reste à savoir s’ils apparaitraient désormais comme des victimes d’une stratégie de renversement du régime Ouattara qui a échoué, mais qui pourrait avoir des ressorts français et d’autres, comme complices.

Toujours selon nos information, les mandats d’arrêts ont été, entre autres, transmis à la Suisse et la Belgique.

Pour rappel, lors de la campagne de la présidentielle, Alassane Ouattara avait expliqué que “la place” de Guillaume Soro était “en prison”.

Avec Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles