06142024Headline:

Kenya : une manifestation accueillie par des gaz lacrymogènes

Malgré une interdiction de manifester, le rassemblement anti-gouvernemental prévu par l’opposition a bien eu lieu à Nairobi.

Défiant l’avertissement d l’inspecteur général de la police Japhet Koome, les manifestants et le convoi du leader de l’opposition Raila Odinga ont été accueilli lundi par les gaz lacrymogènes tirés par la police kényane.

“Nous sommes fatigués du gouvernement de Ruto. Ruto (le président du Kenya William Ruto) devrait s’intéresser au prix de la farine de maïs, sinon nous continuerons à manifester.” a déclaré Emily Atieno, manifestante.

“Nous voulons que le prix de la farine de cuisine baisse. Ruto n’a pas réussi à réduire le prix de la farine de maïs. C’est pourquoi Nous voulons donc que Ruto se retire parce qu’il n’a pas réussi à réduire le prix de la farine de maïs. Nous voulons qu’il se retire et qu’il retourne à Sugoi (en référence à la résidence de Ruto dans l’arrière-pays)” a déclaréMario Omari, manifestant.

La police anti-émeute a été déployée dans des points stratégiques de Nairobi après que les manifestations de la semaine dernière ont dégénéré dans certains quartiers.

31 officiers ont été blessés lors des affrontements entre la police anti-émeute et les manifestants la semaine dernière, et plus de 200 personnes ont été arrêtées, dont plusieurs hauts responsables politiques de l’opposition.

Un étudiant a été tué lors des manifestations de la semaine dernière à Kisumu.

Raila Odinga a appelé à des manifestations tous les lundis et jeudis contre le gouvernement du président William Ruto, qui, selon lui, a volé les élections de l’année dernière, et qui ne s’attaque pas à la cherté de la vie.

 

What Next?

Related Articles