12112016Headline:

Koné Katinan dans tous ses états : « Ouattara n’a plus de légitimité (…) Cette constitution consacre le braquage de la Côte d’Ivoire »

koné katina

Depuis l’Afrique du Sud
Koné Katinan dans tous ses états : « Ouattara n’a plus de légitimité (…) Cette constitution consacre le braquage de la Côte d’Ivoire »
« Moins de 7% de la population ne peut pas imposer une constitution au 93% de la population »
“Ouattara veut devenir roi”

Les réactions pleuvent de partout après le scrutin référendaire du dimanche dernier qui a vu le « Oui » l’emporter sans surprise avec 93% pour un taux de participation provisoire de 42,42 %, selon la Commission Electorale Indépendante (CEI). Ci-dessous les grandes lignes des échanges de l’ex ministre du budget avec la presse Sud-africaine
Rejet de la nouvelle constitution

L’opposition ivoirienne rejette la constitution de Ouattara parce qu’elle consacre le braquage de la Côte d’ Ivoire. Cette constitution divise davantage la société parce moins de 7% de la population ne peut pas imposer une constitution au 93% de la population. Les Ivoiriens veulent une république et non un royaume. Or Ouattara veut devenir roi. Il nomme son vice-président, il nomme les membres de parlement, il veut rester à vie au pouvoir et par-dessus tout il veut donner nos terres à des puissances étrangères qui vont assurer par la suite la pérennisation de son pouvoir.

Le Boycott du Référendum par l’opposition

La réponse est que l’opposition n’ayant pas été associée au processus d’élaboration de cette constitution elle a refusé de cautionner ce qui constitue une imposture. L’opposition n’a pas confiance en la Commission Électorale (CEI) parce que l’actuel président de la CEI reste le même qui a déjà trahi le peuple en 2010.

L’application de la nouvelle Constitution après le vote

Ma Réponse est claire. Les 93% de la population ne vont pas laisser leur destin entre les mains des 7%. Ouattara n’a plus de légitimité dans le pays. Notre parti a un comité central. On verra bien ce que le parti décidera. Mais à mon avis il est impossible de vivre dans une société où la minorité impose par la force des armes son opinion à la majorité.

De nouvelles violences dans le pays après 2010-2011

Mais on ne peut pas construire la stabilité d’un pays sur la souffrance de la majorité. Cette stabilité devient volatile et la situation ivoirienne est volatile depuis 2011 malgré les belles paroles.

La Médiation de L’UA

Mais depuis 2011 les Ivoiriens crient leur souffrance personne ne les écoute. Apparemment la diplomatie n’empêche jamais le feu. Elle aime l’éteindre. Peut-être que la situation dans le pays les jours qui viennent va accélérer l’arrivée de la diplomatie africaine parce qu’il est évident que les Ivoiriens n’accepteront pas cette nouvelle moquerie de la part du gouvernement ivoirien.

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment