02032023Headline:

La Colombie annonce cesser de poursuivre les petits cultivateurs de coca

Les destructions forcées de cultures de coca ne s’appliqueront désormais plus «qu’aux cultures industrielles», a déclaré le ministre de la Défense Ivan Velasquez lors d’une conférence de presse dans la capitale Bogota.

«Les agriculteurs qui vivent de ces cultures ne peuvent être condamnés à souffrir de la faim», a-t-il ajouté.

Le gouvernement cherchera des «compromis» avec les petits cultivateurs de coca pour «limiter» l’extension de leurs semis et les remplacer progressivement par des cultures légales, a détaillé Ivan Velasquez.

En revanche, les plantations de deux hectares ou plus continueront d’être éradiquées par les forces de l’ordre.

Cette mesure, qui avait déjà été évoquée par le président de gauche, Gustavo Petro, au cours d’une récente réunion avec les cultivateurs de coca, avait suscité des critiques de l’opposition, qui y voyait un premier pas vers la légalisation du principal composant de la cocaïne.

L’ancien président Iván Duque (2018-2022) avait axé son mandat sur l’élimination des cultures de drogue par la force, dans le cadre d’opérations militaires qui ont souvent donné lieu à des affrontements avec les agriculteurs.

L’accord de paix signé entre le gouvernement et la guérilla FARC en 2016 prévoit déjà des subventions pour les exploitants qui détruisent volontairement leurs cultures illégales et les remplacent par des cultures légales.

Mais le programme exigeait jusqu’à présent que les agriculteurs détruisent leurs plantations de coca avant de percevoir une quelconque aide, une restriction que le nouveau gouvernement cherche à assouplir suite à des plaintes pour non-respect de l’accord.

Selon le ministre de la Défense, les autorités se concentreront sur la saisie d’importantes cargaisons de drogue à destination des États-Unis et de l’Europe.

La Colombie est le premier producteur mondial de cocaïne et les États-Unis son principal consommateur.

En 2021, ce pays d’Amérique du Sud a battu un nouveau record avec 204.000 hectares de feuilles de coca plantées, selon l’ONU, soit une augmentation de 43% en un an.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles