05272017Headline:

La construction de la gare routière interurbaine d’Abidjan, “la plus grande” du continent en marche

Gare interurbaine d'adjamé

Le ministre des Transports, Gaoussou Touré a procédé au lancement officiel des travaux de construction de la gare routière interurbaine sur le site de l’ancienne « Casse » d’Adjamé.

Ces travaux d’un coût de 46 milliards de FCFA vont permettre de bâtir « un bijoux architectural », selon le M. Touré qui a présidé la cérémonie en l’absence du secrétaire général de la Présidence de la République, le ministre Gon Coulibaly.

Le ministre des transports a tenu à saluer M. Adoum Dennis, président du Groupe Dennis, le promoteur pour sa patience et son optimisme dans la réalisation de l’ouvrage.

En effet, le Groupe Dennis par l’entremise de sa société Générale d’Afrique est porteuse de la Convention de B.O.T. (Build, Operate, Transfer) pour, la construction, l’exploitation et l’entretien de la nouvelle Gare Routière Interurbaine d’Abidjan.

La gare routière interurbaine d’Abidjan qui sera livrée dans 2 ans sera la plus grande d’Afrique, selon M. Dennis.

« La conception de la Gare Routière Interurbaine d’Abidjan est conforme aux normes les plus rigoureuses en la matière et a été pensée pour accueillir, dans un espace dédié de 25 hectares, plus 25 millions de voyageurs par an, via des infrastructures ultra modernes, hautement sécurisées et dotées des dernières technologies en matière de gestion en continu, des flux de passagers », a-t-il expliqué.

C’est le 24 avril 2013, à l’issue d’un appel d’offres international, une Convention de Concession pour le financement, l’aménagement, la construction, l’exploitation et l’entretien de la nouvelle Gare Routière Interurbaine d’Abidjan a été conclue entre la République de Côte d’Ivoire et le groupement d’entreprises composé de la société GÉNÉRALE D’AFRIQUE et de la société espagnole AUTOCARES JAVIER DE MIGUEL MORENO.

Le lancement officiel des travaux de construction de la gare intervient plus de deux ans après la signature de la Convention, car le Gouvernement, soucieux de préserver au mieux les populations occupant le terrain de la future gare, a souhaité éviter la précipitation au risque de leur faire subir des mesures stressantes et a choisi la voie de l’accompagnement progressif, tout au long du processus de déménagement et de relocalisation. La mise à disposition du site a effectivement été longue, mais a le mérite d’avoir permis un délogement en douceur des populations qui y résidaient, dans le respect de la dignité humaine et conformément aux règles et dispositions en vigueur.

Il faut cependant noter que le consortium, a maintenu durant ces 2 années d’attente une présence technique opérationnelle, dont l’implantation a déjà coûté à elle seule plus de 2 Milliards de francs CFA auxquels il faut ajouter le coût des études.

Le transfert du terrain, libre te toute contrainte et servitude, n’ayant été effectif que depuis Juin de cette année, SA2I, dont Générale d’Afrique est le principal actionnaire, a disposé en réalité, seulement du mois de Septembre (hors mois de Juillet et Août) pour réunir les conditions nécessaires au démarrage des travaux. Rares sont les ouvrages d’envergure pouvant se targuer d’une telle réactivité.

Les attentes suscitées par cet important projet pour le secteur des transports sont fortes et il est nécessaire de le mettre en service rapidement.

Pour amoindrir l’impact des 2 années de retard subi et consécutif au respect des modalités de levée des contraintes liées à la mise à disposition du terrain, SA2I est assuré de l’engagement fort et sans réserve de l’Etat de Côte d’Ivoire a accompagner le succès de ce projet stratégique.

« En faisant d’Abidjan le hub régional de référence des transports en communs routiers, l’apport d’une telle réalisation sur l’image et le rayonnement de la capitale économique ivoirienne est en phase avec la succession de chantiers structurants, émergeant sur toute l’étendue du territoire national et, réalisée à une cadence soutenue, par le gouvernement de Son Excellence Monsieur Daniel Kablan Duncan, sous l’impulsion du Président Alassane OUATTARA. A l’évidence ce Projet contribuera à stimuler un écosystème économique dynamique pour l’arrondissement d’Adjamé, grâce entre autres à la création de 1000 emplois directs et participera à l’émergence aujourd’hui assurée du pays », a-t-il déclaré.

En outre, le président du Groupe Dennis a annoncé des travaux d’éclairages de toutes les rues de la commune d’Adjamé (d’ici la fin de l’année) avec des lampadaires solaires d’un coût global de 500 millions CFA offerts gracieusement à la municipalité.

Par ailleurs, GÉNÉRALE D’AFRIQUE, qui est porteuse de la Convention de Concession, dispose à son actif de plus de vingt années d’expertise, de savoir-faire et de références prestigieuses. Experte dans l’agrégation de solutions technologiques complexes et innovantes, Générale d’Afrique est un pôle d’intégration de technologies et de compétences multisectorielles qui s’est notamment spécialisée dans la conception et la réalisation de projets livrés clés en mains. Générale d’Afrique dispose de l’expertise, de la logistique matérielle et des ressources financières nécessaires pour concevoir, réaliser, structurer ou opérer des projets d’envergure et d’exception.

Robert KRA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment