01202017Headline:

La diplomatie ivoirienne s’enrhume, au milieu de dizaines de morts et 44 blessés graves

ouattara pensif

Les relations diplomatiques de la Côte d’Ivoire avec ses amis sont à l’épreuve.

La diplomatie perturbée

L’horizon diplomatique entre la Côte d’Ivoire et ses amis semble brumeux, à en croire une certaine presse.

Au sujet du scandale des écoutes téléphoniques, «le nouveau président de Burkina attaque Soro, sur France 24 », titre à la Une Le Temps. Roch Kaboré a affirmé que «si c’est avéré, je pense évidemment vis-à-vis du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, ce sera vraiment une attitude qui sera tout à fait déplorable. Et je dirai tout à fait inamical vis-à-vis du Burkina Faso». Pour ce qui est des relations entre les deux pays au sujet de Blaise Compaoré, le président Roch a déclaré que « … Nous avons dit simplement à la Côte d’Ivoire que tant qu’il s’agit de garder Blaise Compaoré chez eux, nous n’avons aucun problème. La seule complication qui peut exister, c’est que si Blaise est en Côte d’Ivoire pour monter des complots contre le Burkina Faso, nous ne serons pas d’accord. Je crois que c’est clair».

C’est ce qui fait la Une de L’inter. « Relations ivoiro-burkinabé : le président burkinabé, Roch Kaboré parle… ”Pas d’accord si Compaoré est en Côte d’Ivoire… Son avis sur les écoutes téléphoniques de Soro », écrit le journal. L’autre problème diplomatique vient de la France.

A en croire la Une de le Quotidien d’Abidjan, il y a une brouille entre les chefs d’État ivoirien et français. « Hollande-Ouattara : c’est la guerre ! » annonce t-il. Elle est relative à l’affaire Guillaume Soro avec la justice française. « L’affaire est révélatrice des relations entre Paris et ses anciennes colonies qui, à l’époque, voyaient la France comme un pays qui ne s’embarrassait pas de considérations telles que l’indépendance de la justice, note l’historien Pierre Vermeren, qui ajoute que « du coup, aujourd’hui quand la justice française entre en action, ces pays pensent que c’est intentionnel. Ils ne se rendent pas compte que les choses ont changé en France».

Parti unifié

C’est aujourd’hui que le Rdr, principal parti au pouvoir, aura son Bureau politique. Il devra plancher sur, entre autres point, la question du parti unifié des membres du Rhdp. Notamment le voeu de Bédié du Pdci de voir tous les autres partis alliés se fondre dans son parti d’où ils sont sortis. Le Patriote pense que le Bureau politique ne sera pas favorable à cet appel. «Se fondre dans le Pdci? Pourquoi le Rdr va dire non!». Le quotidien affirme que sur les réseaux sociaux, dans les ”grins”, au sein de la base et même dans les couloirs du siège du parti à la Case verte, la tendance est au refus. Nombreux sont les militants qui refusent de voir leur parti emprunter ce chemin de retour au Pdci…», fait-il savoir.

Sur le sujet, Le Temps estime que «le Rdr brise le rêve de Bédié». En effet, le porte-parole du Rdr, Joël N’guessan, affirme que « sur le suejt du parti unifié, de nombreux avis ont été exprimés. Il n’est point nécessaire de revenir ici, sur cette problématique. Du parti unifié, car du Pdci au Rdr en passant par l’Udpci, le Mfa et l’Upci, chacun y va de sa compréhension, de sa vision et parfois de sa stratégie personnelle sans que cela ne soit partagée ou comprise par les autres alliés». Le journal relève ici «l’égoïsme et l’ingratitude » du parti d’Alassane Ouattara qui n’hésite pas à mordre la main qui le nourrit, le Pdci-Rda. Rappelant que Ouattara ne doit son accession au pouvoir et sa réélection qu’au parti de Bédié.

Plusieurs morts à déplorer

A Abidjan et sa périphérie, la journée d’hier a été particulièrement ensanglantée. Ainsi, dans son édition du jour, Soir Info se fait l’écho d’un grave accident de la circulation. « Situation macabre, hier, sur l’Autoroute du Nord: 10 morts, 44 blessés graves », livre à sa Une le journal. « Hier, lundi 14 décembre 2015, en début d’après-midi, un car de transport en commun immatriculé 8036 GU 01, s’est renversé sur l’autoroute du Nord. Le bilan de ce grave accident fait état de 10 morts et 44 blessés », informe le quotidien. Le journal fait par ailleurs savoir que cet accident est le fait d’une chaussée rendue glissante par une fine pluie.

A Dabou également, le sang a coulé. Mais, pour une toute autre raison. Un conflit dans un village a causé la mort de plusieurs personnes, indique Le Mandat. « Dabou: un village transformé en champ de bataille », écrit en manchette le journal. C’est au cours de la célébration de la fête de l’Ebebou dans le village de Nouvel Osrou que ces violences ont éclaté à partir d’une histoire de chefferie contestée par les populations.« Les gendarmes venus rétablir l’ordre ont été vite débordés par les manifestants qui ne cessaient de grossir. Ils auraient été obligés de faire usage de leurs armes à feu pour disperser la foule. Plusieurs personnes auraient trouvé la mort dont une femme et un enfant de 12 ans », relate le quotidien.

Abidjan ville lumière

Comme de coutume depuis 4 ans, la ville d’Abidjan sera illuminée pendant plusieurs semaines à l’occasion des fêtes de fin d’année. Cette opération a été officiellement lancée hier par Dominique Ouattara, Première dame de Côte d’Ivoire. « Fêtes de fin d’année: Fanta Gbê illumine Abidjan », souligne en manchette L’Expression. « Pour la énième fois, Abidjan sera illuminé. Hier, à la faveurs des festivités de fin d’année, Dominique Ouattara a procédé au lancement de l’édition 2015 d’Abidjan ville lumière », fait savoir le journal.

De son côté, Nord-Sud Quotidien met l’accent sur la particularité de l’édition de cette année. « ‘’La Côte d’Ivoire qui gagne’’. C’est autour de ce thème qu’Abidjan ‘’perle des Lagunes’’ a été lancé hier, au Plateau », explique le journal

Linfodrome.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment