02042023Headline:

La France donne un mois à ses élements de quitter le Burkina après confirmation du courrier

Afrique – Quatre soldats français blessés au Burkina Faso | Tribune de  GenèveLa France se plie aux exigences des autorités burkinabé, et annonce le retrait de ses troupes d’ici un mois. Au total, 400 soldats de forces spéciales françaises sont au Burkina Faso.

Plus rapidement que le cas du Mali, la France s’engage à quitter le Burkina Faso dans un délai d’un mois. C’est en substance ce qu’on retient de la déclaration de la diplomatie française ce mercredi, suite à celle du gouvernement burkinabé qui a dénoncé mardi, l’accord de 2018 sur le statut des troupes françaises et demandé le départ de ses dernières.

« Mardi […] nous avons reçu formellement la dénonciation, par le gouvernement burkinabè, de l’accord de 2018 relatif au statut des forces françaises présentes dans ce pays. Conformément aux termes de l’accord, la dénonciation prend effet un mois après la réception de la notification écrite. Nous respecterons les termes de cet accord en donnant suite à cette demande », a indiqué une porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Le porte-parole du gouvernement burkinabè avait déclaré le lundi que « la vision de la transition aujourd’hui est que ce sont les burkinabè eux-mêmes qui vont consentir le sacrifice pour la libération de notre territoire« . Ainsi, les burkinabè entendent se charger eux-mêmes de libérer leur territoire de la menace djihadiste, véritable gangrène de cette partie du monde.

Melchisedeck

Comments

comments

What Next?

Recent Articles