05242017Headline:

La guerre contre les « gnambros »: Ya t’il protection au sommet de l’état ?

Le Gouvernement a décidé de s’attaquer au phénomène des « gnambros ». Le ministère du Transport a annoncé sa détermination à mettre fin au racket de ces individus.

Les conducteurs de « gbakas » et  usagers ont tous été victimes des « gnambros », ces jeunes gens aux abords des routes qui s’adonnent au racket des transporteurs. Les diverses manifestations n’ont pu mettre un terme à ce phénomène. Excédés par ces pratiques, les conducteurs ont interpellé à maintes reprises les autorités ivoiriennes. Mais la situation n’a pas changé.

Le Gouvernement vient d’annoncer qu’il prendra des mesures afin de sortir les « gnambros » de ce secteur d’activités  car ils n’ont « pas de lien avec l’activité de transport proprement dite ». Cette initiative du ministère des Transports est à saluer. Seulement, le mal est tellement profond et bien enraciné que l’on se demande si l’Etat pourra venir à bout des « gnambros ».

Qui protège les « gnambros » ?

Face à l’audace avec laquelle les « gnambros » s’adonnent au racket, il ressort clairement que ces jeunes gens ont surement des protecteurs dans la haute sphère du transport. Les jetons encaissés à longueur de journée atterrissent dans les poches d’un individu tapi dans l’ombre. Tant que l’on ne se saura pas qui parraine les « gnambros », les décisions prises par le Gouvernement auront du mal à être appliquées sur le terrain. Il est clair que si l’Etat ne débusque pas les protecteurs des « gnambros », les consultations interministérielles, les séminaires ou encore les menaces ne pourront rien. Et la bataille contre ces individus serait perdue d’avance.

Imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment