11132018Headline:

La Jeunesse unie pour une nouvelle Côte d’Ivoire(JUNCI): Mamadou Touré, SGD RDR : Personne ne pourra diviser le RDR

« Honorables chers invités, chers amis, chers jeunes. (…) Je voudrais sincèrement remercier mon grand frère Konaté Sidiki pour la profondeur du message qui a été donné. Je voudrais à sa suite espérer que ce message ne tombera pas dans les oreilles de sourds. Nous espérons que l’appel à l’union et à la grande fraternité n’est pas rentré dans les oreilles de sourds. Que tous ceux qui s’essaient à diviser comprennent qu’ils empruntent des voies sans issue. Que tous ceux qui prospèrent dans la division comprennent que c’est une voie sans issue. Car depuis quelques mois, à l’initiative du président d’honneur de notre parti et sous l’autorité de Mme Diabaté et de Kandia Camara et du Premier ministre soutenus par l’ensemble des vice-présidents, notre parti est engagé dans une nouvelle dynamique. Notre parti est engagé dans une nouvelle dynamique d’union, de rassemblement de l’ensemble des enfants d’Alassane Ouattara. Il peut avoir encore quelques nostalgiques qui peuvent essayer de poser des actes pensant qu’ils arriveront à nous diviser. Mais je peux vous rassurer que personne ne pourra nous diviser. Nous venons de loin. Le ministre me rappelait à juste titre qu’au lendemain de la crise de 2010, ici à Williasmville, il y a eu des crimes. Ces jeunes frères, Eugène Djué, Bema Fofana, Charles Gnaoré ont effectué des missions ici auprès des chefs traditionnels pour éviter qu’on assiste à un massacre de personnes. Car le chef de l’Etat, notre patron à tous au lendemain de la crise post-électorale a eu un message d’union et de rassemblement à l’endroit de tous les enfants de Côte d’Ivoire. Il a donné des orientations dès le 11 Avril. Il n’a pas souhaité que dans ce pays la revanche prenne le pas sur le pardon. Il a donné des orientations pour qu’il n’y ait pas un acte de vengeance. (…). Je voudrais m’adresser aux hommes politiques. Je voudrais leur dire que nous avons une responsabilité. Etre un homme politique, c’est être capable d’avoir une offre politique. Mon frère Djué disait tout à l’heure pour me chahuter que si nous voulons continuer de nous diviser, cela les arrange. Je veux lui dire que nous n’allons plus nous diviser per ce que nous ne voulons pas vous arranger. Le débat politique actuel, car on a un devoir de vérité. Vous vous êtes mobilisés en 2015 pour voter Alassane Ouattara qui était le candidat du Rhdp. Il a établi un contrat avec la population. Il vous a dit qu’en 2010, vous m’avez élu. Voici ce que j’ai promis, voici ce que je suis en train de faire. Si vous m’accorder votre suffrage en 2015, je vais poursuivre les réformes, je vais créer plus d’emplois pour les jeunes, je vais promettre à nos mamans d’accéder aux crédits, je vais permettre aux planteurs d’avoir des revenus sécurisés, etc. Alors que le Président à la tête d’un gouvernement Rhdp s’attèle à mettre en œuvre ce programme, il y a des débats surréalistes entre nous membres du Rhdp. Qui va prendre la place d’Alassane Ouattara en 2020. Le président dit que le contrat qui le lie à vous les jeunes, à l’ensemble des Ivoiriens est de faire en sorte que son programme se réalise. Je dis à tous les partis membres du Rhdp que nous serons comptables de l’échec ou le succès d’Alassane Ouattara en 2020. Personne parmi nous n’aura un destin si Alassane Ouattara ne réussit pas son mandat en 2020. Nous sommes co-responsable de sa gestion. Au lieu de perdre le temps dans les débats inutiles, nous devons être soudé et aider le président à réaliser ce pourquoi les Ivoiriens l’ont élu. C’est ce qui nous permettra aujourd’hui au Rhdp de continuer à avoir la confiance des Ivoiriens et de continuer à incarner l’espérance des Ivoiriens pendant de nombreuses années. Si nous ne ramenons pas le débat sur la préoccupation des Ivoiriens, nous avons une opposition qui démissionné. Ce qui intéresse les Ivoiriens n’est pas l’affaire de l’opposition. Nous sommes les seuls à nous soucier des préoccupations des Ivoiriens. Mais si nous ne faisons pas en sorte d’être à l’écoute des aspirations des populations et des jeunes, que personne ne s’y trompe. Ces jeunes vont nous sanctionner. Pour éviter cela, le Premier ministre est à la tâche. De grâce laissez-nous travailler pour cette jeunesse, pour la population ivoirienne. Nous ne sommes plus dans les débats d’alternance et autres. Nous avons un agenda qui est clair. Tous les partis politiques depuis 2005 ont pris l’option d’aller en alliance et aujourd’hui au parti unifié. Le Parti unifié va garantir la paix et la stabilité. Le parti unifié va au-delà des calculs politiques et électoralistes. Le Parti unifié, c’est pour la jeunesse. Ceux qui se battent aujourd’hui pour avoir le pouvoir, pour remplacer Alassane Ouattara ont déjà tout eu dans leur vie. Alassane Ouattara ne dort pas. Tous ce qu’il fait, sa priorité est la jeunesse. Je voudrais dire aux jeunes, tel que les devanciers ont pris leur responsabilité à un moment donné, nous devons prendre nos responsabilités pour accompagner le président de la République dans cette vision. Quelqu’un qui se projette dans 20 et 30 ans est un visionnaire. Nous avons cette responsabilité de l’accompagner, nous allons l’accompagner. Nous invitons tous les partis membres DU Rhdp à suivre et à accompagner le président Alassane Ouattara »

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment