11222017Headline:

La Justice Ivoirienne De Plus En Plus Aux Ordres ?

Lundi 9 octobre 2017. Le procureur de République, Adou Richards, a interpellé et a placé Souleymane Kamarate Koné dit Soul To Soul sous mandat de dépôt. Cette arrestation survient dans le cadre de la découverte d’une cache d’arme, en mai dernier, dans la résidence du chef du protocole de Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, à Bouaké.

Cette nouvelle a sonné dans Les oreilles de beaucoup d’ivoiriens comme la fin de l’impunité. Certains se réjouissent même de l’arrestation de Soul To Soul. Me concernant, je ne sais pas si je dois être heureux ou triste.

Les ivoiriens sont heureux parce-que, pour la première fois, la Justice de leur pays se met à la tâche pour faire aboutir une enquête. là où le bât blesse dans cette l’affaire des cache d’armes de Bouaké, c’est qu’il a fallut une affaire personnelle dans la case pour que la justice se mette en branle.

Sinon, comment comprendre qu’il a fallu 5 mois au Procureur de la République pour inculper Soul To Soul pour détention et entreposage d’armes de guerres. Pendant qu’au plus fort de la mutinerie, certains n’avaient que deux kalachnikov chez eux. Ces derniers ont été pris et jugé avec une célérité sans nom. Ils ont été même condamnés à vingt ans de prison pour certains. Pour d’autres comme Maman Gbagbo s’était juste un soupçon d’atteinte à la sûreté de l’État. Elle a passée un long moment dans les goulags de la République.

Comment se fait-il que Soul To Soul qui était en possession de l’équivalent d’une remorque de dix tonnes puisse bénéficier de la liberté et que c’est seulement après 20 semaines que vous vous souvenez subitement qu’il est coupable. C’est là que, comme beaucoup d’ivoiriens, je me désole. Car il n’est pas normal qu’on puisse utiliser la rigueur de la loi que si et seulement si elle nous arrange.

C’est malsain, nauséabond et même anticonstitutionnelle. C’est à croire que nos autorités ne sont pas en conflit avec la loi comme leurs enfants. J’aurai applaudi si Soul To Soul avait été mis aux arrêts dès la découverte de la poudrière dans sa maison. Mais vu les circonstances de son inculpation et de sa mise sous mandat de dépôt. Je suis en droit de dire que c’est un règlement de compte qui n’a qu’un seul but : celui de faire réagir Guillaume Soro. Partant de ce fait, je désespère de notre Justice. Et de jour en jour, je la trouve aux ordres de l’exécutif !

Daouda Coulibaly

lavoiedesansvoix.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment