09262020Headline:

La levée de l’immunité parlementaire des députés: la violente réaction de Soro « Les désillusions des lendemains seront amères…»

Ce lundi 20 janvier, l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire sur requête du groupe parlementaire RHDP a donné une suite favorable à la levée de l’immunité parlementaire des députés suivants : Alain Lobognon Agnima Michel, Guillaume Kigbafori Soro, Camara Loukimane, Kando Soumahoro, Soro Kanigui Mamadou et Yao Soumaïla. Ces députés emprisonnés depuis le 24 décembre dernier ne jouissent plus de leur immunité parlementaire. Guillaume Kigbafori Soro, ancien président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, président de Générations et Peuples Solidaires, candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020, en exil en France n’est plus protégé par son statut de député. La pilule est dure à avaler. Et Guillaume Soro n’a pas tardé à réagir de manière très virulente et violente à une telle décision. Une sortie laconique, mais lourde. Guillaume Soro qui a pris soin de retweeter le communiqué de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire écrit ceci : « Voici ma réponse : L’histoire nous enseigne que lorsqu’on s’abandonne à autant d’euphorie et d’esbroufe, les désillusions des lendemains n’en sont que plus amères… ». Sans commentaire.

Communiqué portant levée de l’immunité des députés ivoiriens emprisonnés
Ils sont six députés ivoiriens qui ne bénéficient plus de l’immunité parlementaire. Leur crime, c’est le cas de le dire. Militer pour un parti qui porte un candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Officiellement, ils sont accusés d’attenter à la sûreté de l’Etat. Leur chef de file, Guillaume Soro, en exil en France, a réagi au communiqué de la manière la plus violente qui soit, verbalement, bien entendu. Et tout ceci, dans un contexte où des guides religieux ne cessent d’appeler à l’apaisement.

Lire sur actupeople

Comments

comments

What Next?

Recent Articles