07242017Headline:

La police met la Main sur une cache d’arme appartenant à des Ivoiriens au Ghana

Cache d'arme

La police ghanéenne a expliqué que la grande cache d’armes qui a été découverte à Alabar dans la ville de Kumasi , le week-end , appartenait à un trafiquant d’armes qui est originaire de la Côte d’Ivoire, a rapporté Ghanaweb.

Le trafiquant d’armes et ses complices utilisaient le Ghana comme un point de transit pour vendre les armes dans les zones de conflit, selon la police ghanéenne. Les armes qui incluaient des munitions , ont été retrouvées dans la chambre à coucher de Moro Sata, un Ivoirien de 72 ans qui a déclaré à la police, qu’il avait reçu les munitions de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Niger.

Lors d’une conférence de presse lundi, la police a déclaré que certaines des armes étaient capables d’abattre un avion. Les armes incluent aussi onze fusils AK 47 , 10 G3, 45 armes automatiques secondaires , minutions traçantes AK47 9mm , une mitrailleuse, 45 minutions de fusils G3 , quatre percuteurs, et cinq munitions pour 12,7 mm. Sata a déclaré à la police qu’il a reçu ses armes d’Abdul Kadri Aria, un autre Ivoirien qui faisait la livraison à partir de la Côte d’Ivoire

Le commandant de la police régionale , Nathan Kofi Boakye a déclaré que les enquêtes policières ont établi que Sata vendait les armes au Ghana et à l’extérieur du Ghana . Quatre autres voleurs ghanéens soupçonnés d’acheter des munitions du trafiquant ont également été arrêtés.

Ghanaweb

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment