12142018Headline:

La politique n’est pas la guerre pour George W. Bush!

George W. Bush, l’ancien Président des États unis, a fait un geste qui devrait interpeller nos politiciens africains qui passent le clair de leur temps à se tirer dans les pattes. La politique sur le continent africain a parfois des conséquences bien plus fâcheuses que toutes les pandémies auxquels reste vulnérable l’humain.
George W. Bush a montré lors des funérailles de John MCain, l’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de son pays, que l’adversité en politique doit rester au seul niveau des idées ou des débats contradictoires. On connait l’unité entre Américains lorsque ce pays pleure. L’union sacrée s’est de nouveau démontrée sous l’oeil jaloux des pauvres africains que nous sommes lors des funérailles du vétéran de la guerre du Viêt Nam et homme politique américain John MCain.

Une scène rare en Afrique s’est produite lorsque le sénateur Joe Lieberman, ami de longue date de John McCain, faisait une lecture en l’honneur du défunt. George W. Bush qui est un rival des Obama (démocrates), parce que lui-même est Républicain, a pris un bonbon dans les mains de son épouse pour le passer à Michelle Obama en signe de consolation sous le regard amusé de son époux Barack Obama.

Ce geste anodin est un symbole de l’unité auquel n’aurait surement pas été insensible John McCain, grand défenseur de l’Amérique pour le bonheur de ses fils. Ce geste de cette scène qui ne dure que quelques secondes est un message clairement compris par les Américains qui n’ont cessé de le commenter sur les réseaux sociaux.

Ce clair message montre surtout que les Américains ont des idées bien différentes, mais que chaque philosophie concoure à défendre l’intérêt de la nation. En Afrique, le terrain politique un vrai champ de bataille. Nos politiciens sont vicieux entre eux en plus de ne rien faire de vraiment significatif pour le peuple qui ne leur sert que de bétail électoral.

George W. Bush – Michelle Obama
Le même George W. Bush, pas d’accord avec la politique de l’actuel président Donald Trump, pourtant Républicain comme lui, n’a pas manqué de lui adresser des fléchettes lors de cette même occasion. Il a lancé à peine voilée : « John était avant tout un homme avec un code. Il respectait la dignité de chaque vie, une dignité qui ne s’arrête pas aux frontières et qui ne peut être effacée par les dictateurs », en référence aux décisions de Donald Trump d’expulser les parents sans-papiers d’enfants nés aux USA.

Même s’il n’a lui-même pas toujours été dans les bonnes grâces de John MCain qui dénonçait l’attitude de la CIA sous son régime, George W. Bush a expliqué que le défunt « a combattu des politiques et des pratiques qu’il estimait indignes » des USA. « John McCain insistait : “nous valons mieux que ça, l’Amérique vaut mieux que ça” ».

Et tout cela reste dans le cadre des débats contradictoires qui ne seront jamais considérés comme des déclarations de guerre, parce qu’aux États unis, les tensions les plus importantes qui puissent exister entre les grands groupes rivaux ne débouchent pas sur des chasses à l’homme ou des destitutions à des postes de cadres rivaux.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment