12142018Headline:

La presse ivoirienne a diversement apprécié la visite de compassion rendue par Affi N’guessan au domicile de Feu Aboudrahamane Sangaré, son ex compagnon de lutte.

L’essentiel de l’actualité de ce vendredi 16 novembre 2018, porte essentiellement sur la visite de compassion du président du Front populaire ivoirien à la famille de feu Aboudrahamane Sangaré, qui s’est déroulée dans une atmosphère particulièrement tendue et la 3e journée du procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la Haye.

Visite de compassion d’Affi chez Sangaré

La presse ivoirienne a diversement apprécié la visite de compassion rendue par M. Pascal Affi N’guessan au domicile de Feu Aboudrahamane Sangaré, son ex compagnon de lutte, le mercredi 14 novembre 2018, dont les relations sont restées tendues du fait de la crise qui secoue le Front populaire ivoirien, depuis 4 ans.

« Affi Brise la glace des rancœurs », barre à sa une Notre voie, proche du l’ex premier Pascal Affi N’guessan. En effet, le confrère voit en cette visite de compassion, un tournant décisif dans la crise au Front populaire ivoirien depuis plus de 4 années. Une approche contraire venant de Le Quotidien d’Abidjan qui estime que M. Affi n’a pas su saisir l’opportunité. Il indique que ce dernier a préféré donner dans la provocation en se présentant comme le président du FPI.

« Affi N’guessan humilié, sa déclaration qui a provoqué les Gbagbo ou rien », titre pour sa part Le Jour Plus, quotidien proche du Rassemblement des républicains (Rdr).

« Scandale en pleine présentation de condoléances Clash entre le camp Affi et l’aile dure du FPI à la résidence de Sangaré », titre Soir info. Ajoutant qu’un mauvais coup se préparerait contre le président statutaire du FPI. Quant L’Inter informe de l’atmosphère tendue qui a prévalu lors de cette visite de compassion. « C’était chaud au domicile de Sangaré ; Les deux camps de Sangaré au bord de l’affrontement », pointe-t-il à sa Une.

Procès Laurent Gbagbo-Blé Goudé

La presse proche du FPI voient en cette fin de la 3e journée de reprise du procès de ces deux ivoiriens à la Haye, une raclée donnée par les avocats de la defense à l’équipe de l’accusation dirigée par la procureure Gambienne Fatou Bensouda.

« La défense de Gbagbo termine très fort », pointe à sa Une le Quotidien d’Abidjan. Et d’ajouté que les avocats de Blé Goudé, entrés en lice à la suite des avocats de Laurent Gbagbo, le mercredi 14 novembre 2018, mettent déjà Bensouda en difficulté.

Pour Le Nouveau Courrier, il n’existe aucun doute que la défense ait filé une raclée à Bensouda et à son équipe. « La défense inflige une nouvelle raclée humiliante au procureur », pointe-t-il. Lorsque le Temps voit en cette démonstration des avocats de la défense de Laurent Gbagbo, la mise en lumière de l’implication de la France et de l’Onu dans le conflit ivoirien entre 2010 et 2011. « Procès de Gbagbo à la CPI/ Au 3e jour d’audience le complot contre Gbagbo explose à la figure de la France » ; écrit le confrère à sa une.

Alors que LG Infos, annonce que le procureur reconnait qu’il s’est trompé. « Scandale à la CPI au procès de Gbagbo: Le procureur reconnait qu’il s’est trompé », a-t-il écrit.

Jean Kelly Kouassi

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment