10222018Headline:

La revue de presse de ce mercredi 3 octobre 2018 est consacrée au procès de Gbagbo à la Cpi ainsi qu’aux prochaines élections locales.

Bonjour et bienvenue chers internautes. La revue de presse de ce mercredi 3 octobre 2018 est consacrée au procès de Laurent Gbagbo à la Cpi ainsi qu’aux prochaines élections locales. Bonne lecture.

Rouvert le 1er octobre 2018, le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé est l’un des principaux sujets qui animent l’actualité de ce jour. A ce sujet Le Patriote signe : « Procès à al Cpi : Bensouda détaille ‘’le plan commun’’ de Gbagbo ». L’organe proche du pouvoir rapporte l’audience du mardi dernier au cours de laquelle la responsabilité de Gbagbo et Blé Goudé aurait été démontrée dans un plan commun mis en place. Un plan commun dont l’existence a été justifiée par huit facteurs principaux à savoir « le recours systématique à la violence », « le recrutement de jeunes miliciens dans l’armée, leur utilisation et les mercenaires dans les opérations des Fds », « la réquisition des Fds par Laurent Gbagbo el 14 novembre 2010 », « la rhétorique guerre utilisée par Laurent Gbagbo et son entourage », « la non dénonciation des crimes par des rapports », « l’encouragement à ces crimes par les autorités » et « la coordination de ces actes criminels ». « En gros pour le procureur, l’ordre n’a pas besoin d’être formel, mais c’est dans son exécution que réside la criminalité », explique Jean Claude Coulibaly.

La même actualité fait la Une de Soir Info où on lit : « 2e jour de la reprise du procès à laCpi : Le procureur se sert de Mangou pour enfoncer Gbagbo ». Le journal explique que c’est sur le témoignage du General Philippe Mangou que s’est appuyé le substitut du procureur pour démonter la défense de Gbagbo et confirmer son implication dans certaines décisions en l’occurrence la répression de la marche du 16 décembre 2010 avec l’appui de la Fesci et du Gpp.

L’angle est différent mais c’est toujours du procès de l’ex-chef d’Etat que traite Le Quotidien d’Abidjan dans son numéro de ce mercredi. « Après 2 jours de comédie honteuse : Les médias français se révoltent contre les mensonges du procureur ». Le journal proche de l’opposition relaie les commentaires des médias français et plus précisément ceux de Vincent Hervouet (Europe 1) et Antoine Glaser qui dénoncent l’absence de corrélation entre l’ex président Gbagbo et les ordres qui ont été données lors de cette crise. « L’accusation contre Gbagbo n’a rien prouvé du tout », affirme le premier.

Elections

La campagne pour les élections locales (municipales et régionales) est ouverte depuis le 28 septembre dernier. On sent fortement les élections à venir à Abidjan et les villes de l’intérieur du pays. « Municipales et régionales 2018 : La foire aux promesses », barre Fraternité Matin ce mercredi. L’organe pro-gouvernemental indique que la bataille des programmes a démarré sur le terrain. Les candidats se mesurant les uns aux autres à travers leurs différents projets de développement. Cela, sous l’œil des populations. Cette campagne, par ailleurs, est le lieu pour les Pme de se faire du sou notamment les entreprises intervenant dans la production de gadgets, t-shirts et autres polos. Déjà, y lit-on, plus de 50 000 polos et 100 000 affiches ont été produites. Une situation qui a entrainé la surenchère des prix.

Le Mandat est lui aussi dans cette actualité électorale avec en Une : « Municipales et régionales/ 5 jours après le début de la campagne : Voici comment les candidats se pèsent sur le terrain ». Le confrère fait un large écho des opérations de séduction initiées par les différents candidats à Abidjan et dans les autres localités du pays comme Agboville, Djekanou, Guiglo.

Un tout autre pan de cette actualité électorale intéresse L’Inter qui livre dans sa production du jour : « Elections locales : Voici les villes que Soro veut conquérir ». Le quotidien apprend que le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro suit particulièrement les élections à venir où plusieurs de ses poulains sont engagés. Au titre de ces localités dans le viseur du Pan, figurent Abobo, Fresco, Abengourou, Sassandra, Worodougou, Dabou, Taabo, Youba, Bafing, Biankouman, Ferkessédougou, Gboklê,… comme révélé par un tweet du ministre Alain Lobognon, très proche collaborateur de Soro. Un parrainage qui n’est pas très bien perçu par les cadres de l’ex-rébellion et plus généralement ceux du Rdr.

Alassane SANOU

AIP

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment