09212020Headline:

L’administration financière menacée de paralysie

syndic de l'administratio financiere

L’administration financière ivoirienne est menacée de paralysie en raison d’une grève projetée par la Coordination des syndicats du ministère de l’Economie et des Finances (COSYMEFCI).

La grève devrait toucher tous les services publics relevant du ministère de l’Economie, des Finances et du Budget, durant au moins trois jours.

« Nous avons déposé depuis un préavis de grève à la primature à la suite duquel, nous observerons un arrêt de travail à compter du 20 novembre, si la coordination n’est pas reçue par le Premier ministre », ont affirmé jeudi des syndicalistes aux médias.

II y a deux mois, les 17 syndicats regroupés au sein de la COSYMEFCI avaient lancé une grève de 72 heures pour exiger une  » amélioration » de leurs conditions de vie et de travail.
Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan avait rencontré les grévistes et les deux parties avaient convenu de suspendre la grève.

Mais selon les syndicalistes, les négociations n’avancent pas, bien que des ministres en charge de l’Economie et du Budget « aient donné leur accord de principe » pour la satisfaction de la plate- forme revendicative.

La coordination est composée de 16 syndicats et revendique 11. 000 agents repartis dans les structures des ministères de l’Economie des Finances et du Budget.

Elle exige enfin l’application intégrale et immédiate de sa plate-forme revendicative dont le paiement des primes de ses membres.

Plusieurs usagers des services de l’administration financière ont exprimé leur inquiétude face à cette menace de blocage et souhaite un « triomphe » du dialogue entre syndicalistes et autorités.

Xinhua

Comments

comments

What Next?

Recent Articles