12192018Headline:

L’affaire de la pétition en vue d’un probable rapprochement Bédié-Ouattara, initiée par Jean-Marci Bédié, neveux du « Sphinx de Daoukro »

L’affaire de la pétition en vue d’un porbable rapprochement Bédié-Ouattara, initiée par Jean-Marci Bédié, neuveu du « Sphinx de Daoukro » continue de susciter beaucou d’encre et de salive. Dans une adresse dont Linfodrome a reçu copie, Seri Bi N’Guessan, Secrétaire Exécutif chargé des sections et des délégations du PDCI-RDA, dénonce l’attitude de Jean-Marc Bédié.

Après avoir été démasqué dans sa tentative de manipulation des Délégués du PDCI-RDA en voulant leur faire signer frauduleusement une pétition soi-disant pour obliger le Président Bédié et Ouattara à un rapprochement, Jean Marc Bédié continue sans vergogne sa forfaiture. En effet , dans une interview accordée au journal l’Expression, interview pleine de faux chiffres, truffée de mensonges et de contradictions, il vante, sans vergogne, le succès d’une opération qui n’a pas pu aboutir parce que bloquée par les braves et fidèles Délégués du PDCI-RDA.

D’abord Jean Marc Bédié ne connait pas le nombre des Délégations du PDCI-RDA. Il parle de 250 délégations pour lesquelles seuls 9 Délégués ont été réticents à sa démarche. Non, le PDCI-RDA n’a pas 250 Délégations. Notre faussaire n’a donc pas pu dérober le chiffre exact relatif à nos Délégations. Ensuite quand Jean Marc Bédié dit que son initiative vient du vice-président et des membres du Bureau Politique, c’est la preuve que ce manipulateur est lui-même un manipulé (un irresponsable qui veut se donner du coffre). De plus, ses balbutiements sur le nombre de vice-présidents au PDCI-RDA est une preuve supplémentaire que Monsieur Jean Marc Bédié est loin d’être un responsable au PDCI-RDA. C’est à cet inconnu, parce qu’il porte le nom illustre du Président du Parti, que les Délégués devraient-ils faire confiance et suivre ? Non ! Aucun Délégué n’a répondu favorablement à ce Monsieur. Il ment. Il veut simplement faire plaisir à ses commanditaires pour mériter le prix de sa corruption.

Enfin , relativement à sa candidature aux élections municipales à Daoukro, Monsieur Jean Marc Bédié aurait-il voulu que son grand oncle le Président Bédié, l’impose d’office comme candidat du Parti ? C’est mal connaitre ce grand démocrate, ayant horreur des passe droits, qui a simplement pris l’option de se soumettre, au verdict du Comité de consensus mandaté par ses soins pour départager les différents candidats à la Mairie de Daoukro. Le résultat aujourd’hui est bien clair. Il ressortait de cette médiation que Jean Marc Bédié n’avait pas obtenu l’assentiment des structures du Parti à Daoukro pour son choix comme candidat du PDCI-RDA. Les résultats obtenus sont là : il a lamentablement échoué contrairement à toutes ses incantations qui vantaient ses mérites. Jean Marc Bédié aurait-il mal digéré son non choix ? Nous félicitons les Délégués pour leur vigilance qui a permis de faire échec à cette manœuvre et leur lançons un appel appuyé pour rester sourds aux sirènes des corrompus. Jean Marc Bédié est loin d’être un décideur au PDCI-RDA. A bon attendeurs salut !

Mr SERI BI N’GUESSAN, Secrétaire Exécutif chargé des sections et des délégations du PDCI-RDA.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment