12022022Headline:

Laurent Gbagbo Sera-t-il candidat à la présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire ? Traoré Mamadou se prononce

Gbagbo rentrera-t-il en homme libre en Côte d’Ivoire ? Sera-t-il candidat à la présidentielle 2020 ? Traoré Mamadou, député FPI 2000-2010 se prononce.

Les partisans de Alassane Ouattara parlent de l’impossibilité de la candidature de Laurent Gbagbo mais ils ne raisonnent pas dans le sens du droit.

De l’avis de nos éminents juristes Professeurs de Droit et selon le code de procédure pénale en vigueur en Côte d’Ivoire,la condamnation par contumace,c est à dire la condamnation à l’absence de l’accusé à son procès,tombe à l’eau dès que ledit accusé se présente aux juges.

Dès cet instant,un autre procès s ouvre et auquel l’accusé est appelé à se défendre. Nous imaginons très mal la justice ivoirienne ouvrant un autre procès contre Laurent Gbagbo en pleine période électorale et dans une atmosphère sociale si tendue. Cela ne serait pas du tout sage de la part du régime Ouattara dans un tel contexte et surtout que l ex pensionnaire de Scheveinegen vient de passer 10 ans de sa vie en prison en Europe dans un procès sanctionné finalement par un acquittement pour « absence de preuves au-dessus de tout doute raisonnable » (cf. Verdict des juges du 15 janv 2019).

C est compte tenu de ce risque que le RDR alias RHDP pousse ses marionnettes de prétendus Représentants de l’Association des victimes de Gbagbo, à saisir d autres juridictions en Europe ou ailleurs,en déposant une nouvelle plainte concernant « une tuerie de 7 femmes à Abobo en mars 2011 » sur ordre du Président Gbagbo.

Mais ce qu ils semblent ignorer,c est que cette question a déjà fait l objet de débats à la CPI lors du procès et Mme Bensouda la Procureure,malgré les énormes moyens dont elle disposait pour mener ses enquêtes en Côte d’Ivoire,a été incapable d y apporter des preuves convaincantes. Donc cela ne peut faire l’objet d une autre plainte contre Laurent Gbagbo,l affaire étant déjà jugée.

Par ailleurs, l’accusation de crimes économiques qui faisait partie du dossier monté contre Gbagbo a été retirée par Mme Bensouda avant le début du procès à la Haye car M Ouattara a été incapable de lui fournir ne serait_ce qu un début de preuves.

À la lumière de tous ces faits,la CPI sera bien obligée de garantir tous les droits de Gbagbo et de Blé Goudé dans son verdict final,pour clore ce dossier lamentable de fausses accusations.

En conclusion, Laurent Gbagbo rentrera en homme libre dans son pays et sera candidat à la présidentielle d’octobre prochain, s’il le désire. Le RDR alias RHDP est dans le faux depuis le début de cette affaire en 2011 et le faux ne peut prospérer en droit.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Related Articles