10172018Headline:

L’avenir du RHDP s’est joué hier à Daoukro; Et comme il fallait s’y attendre, Bédié a confirmé son divorce d’avec le parti unifié; Tournant définitivement la page du RHDP.

L’avenir du RHDP s’est joué hier à Daoukro. Et comme il fallait s’y attendre, Bédié a confirmé son divorce d’avec le parti unifié. Tournant définitivement la page du RHDP. En réponse, Ouattara qui a si bien compris la position du président du PDCI s’est contenté de ses 204 ‘’soldats’’ pour les élections couplées municipales et régionales du 13 octobre dont des cadres issus du parti septuagénaire. Ces deux grandes actualités ont fait la Une des quotidiens ivoiriens ce mardi 25 septembre 2018.

Henri Konan Bédié a foulé du pied l’appel du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly invitant le PDCI à rejoindre le RHDP. « La place du PDCI est au RHDP », s’était convaincu Amadou Gon à l’occasion de sa conférence de presse du lundi 17 septembre dernier. Bédié a finalement débouté tous ceux qui aspiraient à ce qu’il rejoigne le RHDP parti unifié. Jusque-là silencieux face à tous ces appels, le président du PDCI a fait le rappel des membres du Bureau politique de son parti pour se prononcer définitivement sur la question.

Et c’est sur sa terre natale de Daoukro qu’il convoque cette importante réunion à laquelle participent des cadres de son parti membres du RHDP. Très attendu, le président du PDCI a été très clair sur la question du RHDP. Et comme le note le quotidien Notre Voie, proche du FPI, « le PDCI clôt le débat à Daoukro ». Cette réunion, selon Le Nouveau Courrier aura permis à Bédié de « tourner définitivement le dos à Ouattara ». Pour le quotidien indépendant Soir Info, Bédié « déchire toute son alliance avec le RHDP ».

Du coup, poursuit le quotidien, « Bédié se jette dans l’opposition ». Persuadé d’avoir pris une sage décision, une décision émanant des aspirations des membres de son parti, le président du PDCI justifie selon L’inter que « le PDCI ne disparaîtra jamais ». Puis de confier, à en croire Le Quotidien d’Abidjan, « je n’ai pas peur, j’irai jusqu’au bout ».

Après donc Daoukro, l’autre grande actualité se trouvait dans l’après-midi de ce lundi 24 septembre au Sofitel hôtel Ivoire d’Abidjan où Alassane Ouattara, président du RHDP parti unifié devait investir ses 204 candidats en course pour les municipales et régionales du 13 octobre. Selon donc qu’on se trouve du côté des quotidiens proches du RDR, il fallait lire que Ouattara a ignoré carrément le PDCI en donnant son onction à son commando. « Le RHDP lâche son commando sur le terrain », écrit L’Expression. Puis Le Patriote de barrer à sa Une que « Ouattara déroule son rouleau compresseur ».

Ces quotidiens ne manquent pas de tancer Bédié qui selon Le patriote « n’a pas dit la vérité face à 500 chefs à Daoukro ». Toute chose qui, commente, L’Expression, « Bédié et le PDCI ont mangé leur totem » en sortant bien évidemment du RHDP. Choqué donc par cette décision qu’il juge plus ou moins arbitraire, Kobenan Adjoumani, le président du mouvement ‘’Sur les traces d’Houphouët-Boigny’’ qui avait pourtant participé à la rencontre du Bureau politique du PDCI à Daoukro, se confiant au quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin estime que « pour prendre une telle décision, il faut aller à un congrès ».

À côté de la grande actualité de ce mardi dominée par la politique, il il y a aussi cette grande sanction infligée par la Fédération ivoirienne de football à Me Roger Ouégnin qui se voit interdire de stade pendant 12 mois.

Très bonne lecture et à demain pour une autre revue de presse.

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment