04202024Headline:

Le Bénin espère l’ouverture de la frontière côté Niger

Le président Patrice Talon a envoyé une délégation de trois ministres pour constater l’ouverture de la frontière Bénin – Niger à Malanville. Cette mission est descendue sur le terrain après la levée des sanctions imposées au Niger suite au coup d’Etat du 26 juillet 2024.
Quelques jours après la levée des sanctions imposées au Niger par la CEDEAO, une délégation ministérielle est allée constater l’ouverture de la frontière avec le Niger. Sur les lieux, la délégation composée des ministres Abdoulaye Bio Tchané, Romuald Wadagni et Gaston Dossouhoui, a constaté la reprise des activités du coté béninois. Mais le Niger n’a toujours pas levé les barrières posées de son côté.

Ainsi, malgré l’ouverture de la frontière côté béninois, les camions ne peuvent pas passer. Les marchandises sont toujours bloquées. « La frontière est ouverte. Nous espérons que d’ici quelques jours, elle sera également ouverte de l’autre côté (Niger) pour que les populations recommencent à vaquer à leurs occupations », a déclaré le Ministre béninois chargé du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané, au micro de Bip radio.

La fermeture de cette frontière a suscité un bras de fer entre les deux pays. Le président Patrice Talon s’alignant derrière les mesures répressives prises par la CEDEAO contre la junte nigérienne, avait ordonné la fermeture. Pendant plusieurs mois, des camions remplis de marchandises en destination du Niger sont restés bloqués.

What Next?

Recent Articles